NOUVELLES

WRC/Rallye Monte-Carlo: le rallye en bref

18/01/2014 06:03 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT

82e Rallye Monte-Carlo, 1re manche (sur 13) du Championnat du monde des rallyes (WRC), édition 2014, couru du jeudi 16 au samedi 18 janvier autour de Gap (Hautes-Alpes) et derrière Nice (Alpes-Maritimes):

Distance totale: 1.396,76 km

15 épreuves "spéciales", soit 383,88 km chronométrés (9 tracés), mais ES14 neutralisée à la suite de la sortie de route d'un concurrent

Plus longues spéciales: 49,03 km (ES7, ES9), Vitrolles - Faye 1 et 2

Plus courtes spéciales: 16,55 km (ES13, ES15), Sospel - Breil-sur-Roya 1 et 2

Surface: asphalte, neige, glace

Podium:

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) 3 h 55:14.4

2. Bryan Bouffier-Xavier Panseri (FRA/Ford Fiesta RS) à 1:18.9

3. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Citroën DS3) à 1:54.3

Leaders successifs: Kubica (ES1 à ES2), Bouffier (ES3 à ES8), Ogier (ES9 à l'arrivée)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Ogier 7 (ES5 à ES7, ES9, ES10, ES12, ES13), Kubica 2 (ES1, ES2), Bouffier 2 (ES3, ES8), Latvala 3 (ES4, ES11, ES15)

Power Stage (ES15):

1. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R) 3 points

2. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) 2 points

3. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Citroën DS3) 1 point

Principaux abandons: Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20), sortie de route (ES1); François Delecour-Dominique Savignoni (FRA/Ford Fiesta RS), accélérateur cassé (ES1); Dani Sordo-Marc Marti (ESP/Hyundai i20), problème électrique (après ES4); Robert Kubica-Maciej Szczepaniak (POL/Ford Fiesta RS), sortie de route (ES9); Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Fiesta RS), problème électrique (ES15)

Championnat pilotes: 1. Ogier (FRA), 27 pts; 2. Bouffier (FRA), 18 pts; 3. Meeke (GBR), 16 pts; 4. Latvala (FIN), 13 pts; 5. Ostberg (NOR), 12 pts; etc.

Championnat constructeurs/écuries: 1. Volkswagen Motorsport 37 pts; 2. Citroën Abou Dhabi WRT 33 pts; 3. M-Sport WRT (Ford) 10 pts, etc.

La course: Kubica (Ford) signe les deux premiers temps scratch dans l'ES1 et l'ES2, pour son premier Monte-Carlo dans une grosse WRC, puis l'ES3 le fait rétrograder au classement, mais pas autant qu'Ogier, pour les mêmes raisons: le Polonais, ex-pilote de F1, et le Français, champion du monde en titre, n'ont pas pris de pneus neige jeudi matin et la descente du col de Perty, très enneigée, les a obligés à rouler au ralenti pour ne pas sortir de la route. C'est là que commence la remontée d'Ogier, pointé à la 9e place jeudi à midi, après l'ES3. Devant, Bouffier, dans une Ford privée, choisit les bons pneus et mène les débats jusqu'au vendredi après-midi puis part à la faute dans l'ES9 et laisse passer Ogier en tête, alors que le rallye quitte ses Hautes-Alpes natales pour retrouver un peu de soleil dans les Alpes de Haute-Provence. Autre victime de l'ES9, la plus longue du rallye, Kubica qui, à la différence de Bouffier, doit abandonner, après avoir été depuis le départ dans le Top 4 du classement général. Avant de rentrer à Monaco, Ogier creuse encore l'écart sur Bouffier qui, à partir de ce moment-là, se contente d'assurer la 2e place. La dernière journée, qui promettait beaucoup, se réduit à trois spéciales, l'ES14 étant annulée. Les deux premiers temps scratch du jour, dans l'ES12 et l'ES13, ont permis à Ogier, sans prendre de risque, de faire passer son avance à plus d'une minute, et la Power Stage finale (ES15) est remportée par son coéquipier Latvala. Pour ses débuts avec la nouvelle i20, Hyundai n'a pas passé le cap du premier jour, à cause d'une sortie de route de Neuville et d'un problème électrique pour Sordo. Citroën sauve l'honneur grâce à Meeke, dont c'est le premier podium en WRC, derrière Ogier et Bouffier. Prochaine épreuve: le rallye de Suède, du 7 au 9 février.

dlo/jta

PLUS:hp