NOUVELLES

Open d'Australie - Benoît Paire, diminué physiquement, n'a rien pu faire

18/01/2014 01:04 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

Benoît Paire, tête de série N.27, gêné par une douleur au genou gauche, n'a pas vraiment pu défendre ses chances face à l'Espagnol Robert Bautista, 62e mondial, s'inclinant sèchement en trois sets 6-2, 6-1, 6-4 au troisième tour de l'Open d'Australie, samedi à Melbourne.

Trop diminué physiquement, le Français n'a résisté que pendant 1h30 à un joueur qui a tout de sa bête noire, puisqu'il ne l'a jamais battu en désormais trois confrontations.

Paire a tenté de se révolter à la fin du troisième set. Il a sauvé trois balles de match et est remonté de 5-2 à 5-4, en vain.

"Ce n'est pas une excuse, mais je l'avaiS dit après mes premiers matches : +J'ai mal au genou, je fais ce que je peux, j'essaie de donner le maximum de moi-même", a-t-il déclaré.

"Aujourd'hui, c'était un peu moins bien que les autres jours. Hier (vendredi), j'ai fait beaucoup de soins, j'avais très mal après mon match contre l'Australien (Nick Kyrgios)", a-t-il ajouté. "Dès l'échauffement j'ai senti que j'avais très mal. J'ai essayé de donner ce que j'ai pu. Je n'ai pas arrêté simplement parce qu'il y a un public formidable ici."

Paire avait subi il y a quelques semaines une injection de plasma pour soigner une fissure au tendon rotulien du genou gauche diagnostiquée à Paris-Bercy en novembre.

"J'ai mal, c'est un peu embêtant, j'espère juste que je n'ai pas rechuté au niveau du genou", a-t-il repris. "On m'a dit que c'était normal, que la cicatrisation allait durer trois mois, que ça allait me faire mal. Mais si ça me fait mal comme ça, je ne peux pas jouer. Donc il va falloir voir ce qu'il en est."

Bautista a confirmé sa très belle forme du moment. L'Espagnol, qui n'avait jusque-là jamais dépassé le deuxième tour d'un tournoi du Grand Chelem, avait éliminé au tour précédent l'Argentin Juan Martin Del Potro (N.5).

Paire, lui, avait remonté pour la première fois de sa carrière un déficit de deux sets pour battre en cinq manches Kyrgios, 183e mondial. Mais il n'a pas pu continuer sur cette dynamique.

cyb/pt

PLUS:hp