NOUVELLES

Los Angeles: les incendies diminuent, mais le combat n'est pas gagné

18/01/2014 02:27 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT

GLENDORA, États-Unis - Un feu de forêt ayant brûlé près de Los Angeles n'était plus que l'ombre fumante de lui-même, mais des centaines de résidents d'un quartier situé au pied de collines étaient toujours sous le coup d'un ordre d'évacuation, et des conditions météorologiques très dangereuses devraient se poursuivre jusqu'à tard, samedi.

Une autre vague d'évacués sont rentrés chez eux, vendredi soir, cette fois à Azusa, à une quarantaine de kilomètres au nord-est de Los Angeles, un jour après que leurs voisins de Glendora eurent fait de même.

Mais un quartier d'Azusa, Mountain Cove, se trouvait encore trop près des flammes; ses résidants devront donc passer une autre nuit à l'extérieur de la maison, ont indiqué des responsables des services d'urgence de Los Angeles.

Des foyers d'incendie ont éclaté dans la région d'une dizaine de kilomètres carrés ayant déjà été ravagée par le brasier, mais les flammes ne sont pas sorties du périmètre, a précisé Mike Wakowski, commandant de la force d'intervention. Les autorités disent avoir contenu le sinistre à 30 pour cent.

M. Wakowski a parlé de «perspectives favorables».

Les pompiers ont tiré parti des températures plus basses et des vents plus calmes, dans la nuit de vendredi à samedi, pour allumer des feux destinés à affamer l'incendie principal, et ont poursuivi les opérations de nettoyage samedi.

Le brasier s'est enflammé jeudi matin dans la Angeles National Forest, lorsque les vents ont alimenté un feu de camp qui, selon les autorités, aurait été installé de manière imprudente par trois hommes. Au plus fort de la catastrophe, quelque 3700 personnes ont dû être évacuées.

Cinq demeures ont été détruites et 17 autres endommagées, en plus de garages et d'autres structures touchées, selon des estimations préliminaires.

Des alertes faisant état d'un risque maximal en raison de la combinaison des vents, de l'humidité très faible et de la végétation particulièrement sèche ont été prolongées à plusieurs reprises pendant la semaine.

La Californie traverse une période de sécheresse prolongée, et plus particulièrement le sud de l'État, asséché par des vents repoussant l'humidité venant de l'océan Pacifique.

Ces conditions météorologiques ont poussé le gouverneur Jerry Brown à déclarer un état de sécheresse, vendredi, afin d'obtenir une batterie de mesures d'aide fédérales.

PLUS:pc