NOUVELLES

La Coalition de l'opposition syrienne sera de Genève II

18/01/2014 01:54 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT
Reuters

La Coalition de l'opposition syrienne sera la semaine prochaine de la conférence de paix dite de Genève II. Samedi à Istanbul, la coalition a voté en majorité pour l'envoi d'une délégation.

Lors du vote, à bulletins secrets, 58 membres ont voté en faveur de cette participation, 14 ont voté contre, 2 se sont abstenus et 1 personne a annulé son vote.

La coalition, composée de membres modérés de l'opposition syrienne, avait passé plusieurs heures à discuter avant la tenue du scrutin, divisée sur le bien-fondé de s'asseoir à la table des négociations avec les représentants du régime de Damas. Plusieurs pays occidentaux et arabes font pression depuis des semaines sur la coalition afin qu'elle soit présente lors des négociations.

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a salué le « choix courageux » de la coalition syrienne de poursuivre « la recherche de la paix » en dépit « des provocations et des exactions du régime ».

« La France mettra tout en œuvre pour que la conférence de Genève puisse déboucher sur la mise en place d'un gouvernement de transition doté des pleins pouvoirs exécutifs », a ajouté Laurent Fabius.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a également applaudi la décision de la Coalition, disant espérer que la délégation représente bien « la diversité de la population syrienne, incluant les femmes. »

Le gouvernement syrien a déjà annoncé sa participation à Genève II tout en dénonçant la mention d'une autorité de transition.

Pour Damas, la priorité est « de continuer à lutter contre le terrorisme », qualificatif employé pour désigner les rebelles dont plusieurs proviennent de groupes islamistes armés. Certains d'entre eux sont affiliés à Al-Qaida.

Organisée par les États-Unis et la Russie sous la supervision de l'ONU, la conférence vise à mettre fin à la guerre civile en Syrie, qui a fait plus de 130 000 morts et des millions de réfugiés et déplacés depuis mars 2011.

Genève II doit débuter mercredi à Montreux, en Suisse.