NOUVELLES

Hollande en visite dans son fief, sa compagne toujours hospitalisée

18/01/2014 06:54 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT

François Hollande, en pleine tourmente depuis la révélation de sa liaison avec une actrice, était samedi dans son fief de Corrèze, dans le sud-ouest de la France, où ses faits et gestes seront scrutés avec une attention particulière alors que sa compagne reste hospitalisée à Paris.

Illustration de l'intérêt médiatique pour les démêlés conjugaux du chef de l'Etat français, plusieurs dizaines de journalistes français et étrangers, notamment de la BBC et du New York Times, devaient assister dans l'après-midi à la traditionnelle cérémonie de voeux à Tulle, ville dont M. Hollande a longtemps été le député.

Impassible dans la tempête, François Hollande est parvenu toute la semaine à imposer son agenda politique, à l'exception d'une visite jeudi --la première-- à sa compagne Valérie Trierweiler, hospitalisée depuis le 10 janvier, jour de la publication par le magazine Closer d'une édition spéciale consacrée à l'"amour secret" du président.

Compagne de François Hollande depuis 2005, la journaliste de 48 ans, mère de trois enfants, était, selon ses proches, dans un état de grande fatigue.

Samedi, François Hollande devait inaugurer une petite gendarmerie et une caserne de pompiers dans le village de Vigeois, dont il était conseiller général jusqu'à son élection à la présidence en mai 2012.

Il devait ensuite gagner Tulle pour une cérémonie de voeux au cours de laquelle il devrait, selon son entourage, parler de ruralité et d'aménagement du territoire.

La dernière visite de François Hollande à Tulle remonte au 20 juillet. Ce jour-là, il était accompagné, selon la presse locale, de l'actrice Julie Gayet.

Depuis plusieurs jours, la presse s'interroge sur la genèse de la liaison entre François Hollande, 59 ans, et Julie Gayet, 41 ans, cherchant à savoir si elle a débuté avant ou après son élection à la présidence en mai 2012.

"affaire privée" pour la majorité des Français

François Hollande, qui n'a jamais été marié, a jusqu'ici seulement admis que son couple traversait des moments "douloureux", promettant une clarification de sa situation avant une visite d'Etat le 11 février aux Etats-Unis.

Valérie Trierweiler, qui n'accompagne pas François Hollande dans tous ses voyages, devait être à ses côtés pour cette visite à l'invitation de Barack Obama.

"Le problème, c'est qu'il ne peut pas parler tant qu'elle est hospitalisée", a confié un des proches du président.

Beaucoup dépendra de la manière dont Mme Trierweiler elle-même mènera sa communication après sa sortie de l'hôpital. "Il n'a pas la main, c'est elle qui aura le final cut", estime le politologue Jean-Daniel Levy (Harris interactive).

Selon un sondage BVA pour i>TELE publié samedi, la majorité des Français (62%) estiment qu'il s'agit "d'une affaire privée qui ne concerne que François Hollande", et les trois-quarts d'entre eux donnent raison à leur président qui a refusé mardi lors d'une conférence de presse de répondre aux questions sur sa vie privée, au grand dam de la presse étrangère, en particulier britannique.

"La France est très différente des pays anglo-saxons, car il n'y a pas de jugement moral sur le fait que le président ait une double vie. Il n'y aura pas de conséquence politique sur son image", estime Patrick Eveno, historien des médias.

C'est la deuxième fois sous la Ve république que les Français sont confrontés à un mélodrame sentimental au plus haut sommet de l'Etat.

Le 11 août 2007, une scène de ménage entre le président de droite Nicolas Sarkozy et sa femme Cécilia, alors qu'ils étaient attendus par le président américain de l'époque George W. Bush et toute sa famille dans le Maine, dans le nord-est des Etats-Unis, avait fait les délices des magazines people.

Le couple avait par la suite divorcé et Nicolas Sarkozy s'était remarié avec l'ex-mannequin Carla Bruni dont il a eu une fille pendant sa présidence (2007-2012).

pol-alc/pt

PLUS:hp