NOUVELLES

Coupe du monde - Descente de Wengen: déclarations

18/01/2014 10:16 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT

Patrick Küng (SUI/1er): "J'étais très nerveux avant le départ, mais j'étais aussi très nerveux en bas en regardant les autres descendre. C'était si serré aujourd'hui. Cela s'est joué à six et sept centièmes seulement. La chance était de mon côté. Mon premier souhait était de pouvoir courir cette course un jour, puis après ce fut de la gagner. La saison dernière, j'avais commencé à m'entraîner qu'en octobre suite à beaucoup de problèmes, donc ma saison dans ces conditions n'était pas si mauvaise, Mais celle de l'équipe suisse, si. Sotchi est un grand événement, mais pour un Suisse gagner à Wengen est aussi un grand événement."

Hannes Reichelt (AUT/2e): "Je suis content d'être sur le podium, c'est toujours agréable. Je pense que j'ai gagné une deuxième place, et non pas que j'ai perdu la course. Je pensais que ce serait dur de décrocher le podium parce que si vous raccourcissez d'un tiers la course, il y a beaucoup plus de monde qui peut accrocher le podium."

Aksel Lund Svindal (NOR/3e): "Je n'ai pas été super chanceux avec les centièmes. Cette course était très serrée. Mais j'ai eu plusieurs 3e ou 4e places cette saison et quelques victoires et les centièmes peuvent être décisifs. Je ne pense pas trop à l'écart, mais j'apprécie le résultat. Wengen peut être la plus belle descente vu depuis la télévision et c'était bête de n'avoir pas pu montrer cela. C'était la tempête en haut et pour moi, le plus important est qu'on est une course dans des conditions équitables. Comme athlète, on n'est surpris d'avoir ce genre de message que la course ait raccourci. Tout le monde a fait des fautes. Personne ne skie parfaitement. Honnêtement, je pense que j'aurais pu aller 7 centièmes plus vite. C'est bien pour l'équipe de Suisse, vous n'aviez pas besoin d'avoir une radio pour savoir que Küng avait fait un bon chrono."

stp/jgu

PLUS:hp