DIVERTISSEMENT

Après «Henry» : Yan England rêve d'un long-métrage

18/01/2014 08:43 EST | Actualisé 19/01/2014 04:25 EST
PC

À la même période l’an dernier, Yan England flottait sur un nuage après avoir appris que son court-métrage Henry était en nomination aux Oscars, dans la catégorie du meilleur cout-métrage de fiction. Surtout occupé par son métier de comédien par les temps qui courent, le jeune homme ne délaisse toutefois pas ses ambitions de réalisateur et aspire à signer un jour un long-métrage de son cru.

«Je suis en écriture en ce moment, a raconté Yan. Je veux absolument réaliser au moins un long-métrage dans ma vie. C’est mon objectif, mais je ne sais pas à quelle vitesse ça va se faire. J’écris présentement pour un projet, mais je ne sais pas comment les choses évolueront. Il y a des réalisateurs hyper talentueux qui font d’excellents films, mais évidemment, il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. Mais je vais faire mon long-métrage!»

D’ici à ce que ce rêve se concrétise, Henry continue d’apporter de belles joies à son créateur. L’œuvre est à l’affiche dans des festivals partout à travers le monde. Fin novembre dernier, Yan a fait le voyage jusqu’à Paris pour présenter son film à l’événement Cinéma du Québec à Paris. Henry a également fait le tour de l’Europe, et s’est démarqué aux États-Unis, en Asie et au Canada anglais.

«Henry vit de ses propres ailes, maintenant, s’est réjoui Yan. Il s’est envolé depuis les Oscars. Il passe dans beaucoup de festivals, mais il y a aussi des associations qui s’en servent, pour informer sur l’Alzheimer. On le projette dans des cours de soins infirmiers. C’est formidable que plein de gens voient le talent de toute l’équipe hallucinante qui s’est investie dans ce projet, les performances incroyables de Gérald Poirier, Marie Tifo, Louise Laprade… C’est une histoire personnelle, qui me tient à cœur, qui me touche beaucoup, et ça me fait aussi très plaisir que ceux qui ont vu Henry, peu importe où, m’écrivent pour me donner leurs commentaires. C’est un grand bonheur et une grande fierté.»

On peut actuellement voir Yan England dans Yamaska, à TVA, Trauma, à ICI Radio-Canada Télé, et L’appart du 5e et Fan Club, à VRAK TV. Il est également porte-parole de la Fête des neiges de Montréal, qui se tient tous les week-ends, au parc Jean-Drapeau, jusqu’au 9 février.

INOLTRE SU HUFFPOST

Oscars 2014: Les nommés sont...