NOUVELLES

Alex Harvey gagne l'épreuve de sprint à la Coupe du monde de ski de fond

18/01/2014 10:50 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Canada's Alex Harvey competes during the Men World Cup Cross Country Ski 1.5km Sprint Free event in Szklarska Poreba, Poland, Saturday, Jan. 18, 2014. (AP Photo/Alik Keplicz)

SZKLARSKA POREBA, Pologne - Le fondeur Alex Harvey a remporté l'épreuve de sprint en style libre de 1,5 km à Szklarska Poreba, en Pologne, obtenant ainsi son premier couronnement dans le cadre d'une Coupe du monde «à la régulière».

«Ce sont les mêmes gars que tu bats, les mêmes types de skis et tout, mais sur papier, ça paraît mieux une victoire comme ça, en Coupe du monde régulière. Ce sont 100 points qui sont donnés au lieu de 50 quand c'est une compétition par étape. Je suis vraiment content», a expliqué le vainqueur du jour.

Il s'agit également du premier triomphe du résidant de Saint-Ferréol-les-Neiges dans un sprint individuel dans le cadre d'une Coupe du monde et de sa quatrième victoire au plus haut niveau de compétition.

Médaillé d'or du sprint par équipe avec l'Ontarien Devon Kershaw aux Championnats du monde de 2011, Harvey a aussi fini premier de l'étape de 3,3 kms des finales de la Coupe du monde en mars 2012 et du prologue de 4,5 km au Tour de ski, le 28 décembre dernier.

«Je suis super content parce que c'était un peu un test (samedi). Après le Tour de ski, je me sentais bien à l'entraînement, j'avais l'impression d'avoir bien récupéré, mais tu ne peux pas savoir avant de faire une course», a expliqué celui qui n'avait pas participé aux épreuves du cirque blanc à Nove Mesto, la fin de semaine dernière.

Samedi, il a enlevé la finale en un temps de 2 min 50,13 s. L'Allemand Josef Wenzl a terminé deuxième, en retard de 50 centièmes, et le Français Baptiste Gros troisième, 1,09 seconde derrière.

Longtemps deuxième derrière Gros, il a repris les devants dans les derniers mètres, au moment de sortir des bois, dans la descente menant au stade. Efficace techniquement, il a été en contrôle du début à la fin.

«En sprint, quand j'ai l'occasion de me rendre en finale, je sais que j'ai un avantage comparé aux sprinteurs purs. Il n'y avait aucun gars de distance en finale. Je savais donc que j'avais un petit avantage, que mes jambes allaient être un peu plus fraîches que (celles de mes rivaux).»

Qualifié septième, il a gagné sa vague quart de finale, puis s'est classé quatrième de sa demi-finale. Il a été repêché pour la finale grâce à son chrono, le deuxième plus rapide après ceux des deux premiers de chacune des demi-finales.

«Après les qualifications, déjà, j'étais super content. Mes sensations étaient bonnes et mes skis supers, a souligné le Québécois. En demi-finale, dans le dernier virage, un Russe est tombé et m'a presque emporté avec lui. En finale, je me suis donc dit que si j'avais l'option d'aller en avant, j'allais y aller. J'ai skié aux avant-postes pas mal toute la course.»

Malgré qu'il n'ait pas accumulé de points aux trois premiers sprints de la saison et qu'il n'ait pas participé à celui de la fin de semaine dernière en République tchèque, Harvey est cinquième au classement de la spécialité en Coupe du monde. Au général, il se retrouve au 10e échelon.

Seul autre Canadien en action samedi, Kershaw s'est également qualifié pour les manches éliminatoires. Quatrième du premier quart de finale, il s'est classé au 18e rang.

L'étape a par ailleurs offert un rare doublé nord-américain, l'Américaine Kikkan Randall s'imposant du côté des femmes, devançant respectivement l'Allemande Denise Herrmann et la Slovène Vesna Fabjan.

L'Ontarienne Perriane Jones a fini 10e et la Québécoise Dasha Gaïazova 23e. Jones a terminé deuxième de son quart de finale, mais cinquième de sa demi-finale, alors que Gaïazova, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a conclu cinquième de sa vague quart de finale.

Des épreuves style classique en départs groupés de 15 km pour les hommes et de 10 km pour les femmes sont au programme dimanche, en Pologne.