NOUVELLES

Turski termine 3e du Grand Prix des É.-U. et se qualifie pour les JO de Sotchi

17/01/2014 06:45 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

PARK CITY, États-Unis - Kaya Turski n'a pas volé son laissez-passer pour l'équipe canadienne de ski acrobatique qui participera aux Jeux olympiques de Sotchi, en février.

La Montréalaise a réalisé un surprenant retour à la compétition vendredi, et elle a grimpé sur la troisième marche du podium en slopestyle féminin au Grand Prix des États-Unis en vertu d'un score de 86,8 points. Turski a mérité la médaille de bronze en dépit du fait qu'elle ait raté toute la saison, et qu'elle soit arrivée à Park City aux petites heures du matin.

Dara Howell, de Huntsville, en Ontario, a terminé en deuxième position avec une récolte de 87,0. Elle était déjà qualifiée pour Sotchi. L'Américaine Devin Logan a triomphé devant ses partisans avec une performance de 87,4 points.

Turski a indiqué qu'elle s'entraînait au Colorado lorsqu'elle a appris que le laissez-passer laissé à la discrétion de l'entraîneur de l'équipe canadienne ne lui serait peut-être pas offert. Elle savait qu'un top-8 au Grand Prix lui permettrait de consolider son emprise sur ce laissez-passer, qui lui permettra de participer à la première épreuve de slopestyle de l'histoire olympique, à Sotchi.

«C'était assez inattendu. Je n'avais pas dévalé le parcours avant 8h ce matin, a dit Turski. C'était un peu stressant parce que je n'avais jamais participé à une compétition où j'avais effectué quatre ou cinq descentes seulement. Je suis donc arrivée ici ce matin sachant que je devais performer dès le départ sans même réfléchir. Dans les circonstances, j'ai réalisé une très bonne prestation. Je n'ai rien changé à ma routine, j'ai fait ce que je maîtrisais, et c'était assez solide.»

L'équipe canadienne de ski acrobatique, qui regroupe les sauts acrobatiques, le ski de bosses et les disciplines de skicross, sera officiellement dévoilée lundi.

Il s'agissait de la première compétition de Turski depuis qu'elle a été victime d'une déchirure au ligament croisé antérieur du genou gauche lors d'un entraînement en août. Le fait qu'elle ne se soit pas entraînée sur le parcours de Park City a contribué à rendre cet exploit encore plus remarquable pour la championne du monde en 2013.

PLUS:pc