NOUVELLES

Saint-Constant veut éliminer les allocations de départ

17/01/2014 05:44 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

La Ville de Saint-Constant a l'intention d'abolir les allocations de transition qu'elle offre aux élus qui quittent ou perdent leur poste. Plus de 200 000 $ ont été versés en 2013 en allocations de ce genre, des allocations supplémentaires qui s'ajoutent en fait à celles déjà prévues par la loi provinciale.

« La Loi sur la rémunération des élus du gouvernement du Québec prévoit déjà des allocations de départ. Nous considérons cela suffisant », explique le nouveau maire Jean-Claude Boyer.

La ville de 26 000 habitants  prévoit aussi geler les salaires des élus.

Le nouveau conseil municipal veut ainsi trancher avec l'ancienne administration de Gilles Pepin. L'ex-maire a été arrêté par l'Unité permanente anticorruption, en novembre, pour fraude et abus de confiance.

Les procédures seront entamées à la prochaine réunion du conseil en février.

PLUS:rc