NOUVELLES

Pascal-Bute: Maintes précautions ont été prises pour éviter un autre report

17/01/2014 04:27 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Bon, il semble que le combat va bel et bien avoir lieu cette fois. Il ne reste plus que quelques heures encore avant le duel tant attendu entre Jean Pascal et Lucian Bute.

Tant attendu, parce que c'est là un affrontement que Pascal réclame depuis des années. Et que Bute a finalement accepté il y a un peu plus d'un an... amenant le Groupe Yvon Michel à annuler un combat de championnat du monde entre son poulain et Chad Dawson.

Très attendu, aussi, parce que le combat devait initialement avoir lieu le 25 mai dernier, et qu'il a dû être reporté à samedi afin que Bute puisse régler un problème persistant de meurtrissures à la main. Ce qui est venu bousiller une grande partie du sentiment d'anticipation qui était alors en voie de se bâtir, construit en partie par les nombreux médias qui avaient assisté aux camps respectifs des deux boxeurs — Bute en Floride, en avril, et Pascal à Las Vegas, début mai.

Un second report aurait été la pire chose qui aurait pu arriver. Il n'est donc pas étonnant que le clan Pascal, par exemple, ait pris des précautions depuis plusieurs semaines déjà.

«On le fait depuis notre camp d'entraînement à Big Bear, en fait, a indiqué Marc Ramsay, l'entraîneur de Pascal. Juste avant de revenir de là-bas, le docteur de notre équipe nous a appelé pour nous avertir que la grippe courait au Québec, qu'il fallait faire attention. C'est pour ça que vous avez vu Jean habillé en martien à l'entraînement public!

«On a établi un petit protocole pour s'assurer que tout va bien — pas de poignées de main, essayer de ne pas avoir trop de contacts (physiques) avec les gens...»

Ramsay a par ailleurs expliqué en quoi consisteront les dernières heures de Pascal avant le combat, qui devrait commencer un peu après 23h, samedi soir, au Centre Bell.

«Beaucoup de repos, une bonne alimentation, un bon contrôle de l'environnement, quelques répétitions des points qu'on veut établir pendant le combat, et puis s'assurer qu'il est bien reposé pour le combat.»

Et enfin, les derniers mots que Ramsay prévoit lancer à son poulain quand la cloche va retentir?

«Showtime, baby!»

PLUS:pc