NOUVELLES

Le rêve olympique du planchiste Antoine Truchon s'évanouit à Stoneham

17/01/2014 02:46 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

STONEHAM, Qc - Le rêve olympique du planchiste Antoine Truchon s'est évanoui, vendredi, à l'amorce de l'épreuve de slopestyle de la Coupe du monde de Stoneham.

En subissant l'élimination au début des qualifications, le surfeur de Sainte-Adèle âgé de 23 ans a vu s'anéantir tout espoir de prendre part aux Jeux olympiques de Sotchi, le mois prochain.

Truchon a chuté dans les deux descentes qu'il a faites et, à la seconde occasion, il a quitté promptement le parcours pour glisser jusque vers les chalets.

«J'ai tellement été pas bon que je suis retourné chez mon ami Michaël Roy, et j'ai dormi là pendant tout le reste de l'après-midi», a expliqué Truchon, à l'issue de la finale du «Big Air» en soirée.

À l'entendre, on comprend qu'il a vite surmonté la déception qu'il a ressentie.

«Les Olympiques, c'était une belle occasion. Mais c'est pas ce que j'espérais le plus dans ma vie. Je suis plus un 'rider' Je ne suis pas réellement un athlète de type FIS (Fédération internationale de ski). Pour moi, les Olympiques, c'est un gros événement, l'occasion de montrer à tout le monde c'est quoi le 'snowboard slopestyle', ce qu'on fait de notre vie. Nous ne sommes pas juste des petits gars qui s'en vont à la montagne fumer des 'bats' (marijuana) les samedis. C'est une occasion que je manque, mais j'aurai d'autres chances de me reprendre de plusieurs autres façons, et je vais les saisir.»

Parrot et Reid en finale

Un autre Québécois, Maxence Parrot, qui est à toutes fins utiles assuré d'avoir sa place dans l'équipe olympique, a fait un pas de plus vers la réalisation de l'objectif. Parrot, âgé de 19 ans, a accédé directement à la finale.

«C'est ce que je souhaitais, a dit Parrot, de Bromont. C'est une excellente chose que je n'aie pas à franchir l'étape de la demi-finale.»

Charles Reid, de Mont-Tremblant, s'est aussi qualifié pour la finale de dimanche et il se retrouve en bonne position afin de compléter le quatuor masculin qui ira à Sotchi.

Absents de la compétition, Sébastien Toutant, de Montréal, et Mark McMorris, de Regina, ont déjà leur laissez-passer en poche.

Darcy Sharpe, le Montréalais Matts Kulisek et Jonathan Versteeg ont atteint les demi-finales. Michaël Roy, de L'Ange-Gardien, près de Québec, a dû se contenter de la 53e position.

En slopestyle féminin, Brooke Voigt a été la seule Canadienne en demi-finales. Les Québécoises Audrey McManiman (17e), de Sainte-Ambroise de Kildare, près de Joliette, et Laurie Blouin (20e), de Repentigny, ont été éliminées.

La composition de l'équipe canadienne, formée de 24 athlètes (12 femmes, 12 hommes) dans les quatre disciplines de surf des neiges, sera dévoilée mardi, à Québec. Déjà, on peut avancer que les Québécois Dominique Maltais, Caroline Calvé, Ariane Lavigne et Jasey-Jay Anderson en feront partie.

L'épreuve de slopestyle (planche style libre) fera ses débuts aux Jeux olympiques cette année.

PLUS:pc