NOUVELLES

Le hockey au cour des communautés

17/01/2014 06:34 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

Daniel Brière tenait à souligner l'importance du hockey pour les communautés canadiennes, vendredi, en tant que porte-parole du concours promotionnel Hockeyville.

Un texte de Gabriel Séguin Courriel

« On sait comment le hockey est important au Québec et au Canada », a rappelé d'emblée l'attaquant du Canadien, en entrevue téléphonique.

En tant que joueur professionnel, Brière éprouve de bons sentiments lorsqu'il chausse les patins dans une petite municipalité. Le Gatinois a évoqué fièrement l'entraînement du Tricolore à Lac-Mégantic, quelques mois après la tragédie ferroviaire qui a coûté la vie à 47 personnes et démoli le centre-ville. « C'était le fun de voir les gens sourire et nous accueillir à bras ouverts », s'est-il souvenu.

L'arrivée d'une équipe de la LNH, même pour une seule journée, représente une occasion unique pour les jeunes d'une petite localité : « Quand j'étais plus jeune, j'aurais été vraiment "excité" de voir des joueurs de la Ligue nationale dans ma communauté », affirme le joueur de 36 ans.

La disponibilité de bonnes infrastructures permet aux hockeyeurs locaux de pratiquer leur sport dans leur collectivité, devant leurs proches. Brière s'est d'ailleurs rappelé ce qu'il ressentait quand il jouait pour l'Intrépide de Gatineau, dans un aréna local : « C'était vraiment spécial de jouer dans mon patelin, en avant de mes parents, de mes amis ».

Les athlètes prolifiques s'avèrent aussi être une source d'inspiration pour les jeunes de leur région natale. Brière était notamment l'idole de l'Ottavien Jean-Gabriel Pageau, qui porte maintenant les couleurs des Sénateurs. « [C'est] flatteur de l'entendre dire que j'étais son joueur préféré », a-t-il avoué, heureux des progrès du jeune attaquant.

PLUS:rc