NOUVELLES

L'agence Fitch décote Bombardier

17/01/2014 03:11 EST | Actualisé 18/03/2014 05:12 EDT

Les conséquences de l'annonce, par Bombardier, qu'elle retarde l'entrée en service de son nouvel avion ne se sont pas fait attendre. Vendredi, l'agence de notation financière Fitch a dévalué la cote de crédit de ce fleuron canadien, la faisant passer de BB à BB-.

Dans son communiqué, Fitch estime que le retard dans les livraisons de la CSeries aura un effet négatif à court terme sur les liquidités de l'entreprise. De plus l'agence de notation évalue que Bombardier mettra plus de temps à réduire son niveau d'endettement.

Les livraisons de l'avion CS100 sont maintenant fixées par le fabricant canadien à la seconde moitié de 2015. Pour l'agence de notation, ces 18 mois de retard sur la date prévue initialement accroîtront les coûts de développement du programme et pourraient entraîner des pénalités pour Bombardier.

Le premier vol de la CSeries s'est produit neuf mois plus tard que ne l'espérait Bombardier, soit en septembre dernier, rappelle Fitch. La CSeries est le plus important programme de développement à Bombardier Aéronautique. Il importe que Bombardier récupère son investissement et se positionne avantageusement dans la catégorie des appareils de 100 à 149 sièges, affirment les experts de Fitch dans leur analyse.

Par ailleurs, la division Transport du groupe Bombardier vient de décrocher un important contrat en Australie. Bombardier fournira des trains, une gare et des services à l'État du Queensland, un contrat d'une valeur de 4,1 milliards de dollars américains. 

À la clôture des marchés, vendredi, le titre de Bombardier clôturait à la baisse, valant 4,11 $, ayant perdu près d'un point et demi de pourcentage.

PLUS:rc