NOUVELLES

Deux Canadiens meurent dans une explosion en Afghanistan

17/01/2014 08:38 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a confirmé vendredi que deux Canadiens ont péri dans un attentat à la bombe qui, selon la police afghane, a fait 21 morts au centre de Kaboul.

Les deux ressortissants canadiens ne sont ni des militaires ni des employés du gouvernement canadien, a précisé le ministère des Affaires étrangères.

Le Canada condamne cet attentat dans « les termes les plus forts », a déclaré le ministre Baird, qui a ajouté que les crimes de terreur ne resteraient pas impunis.

Treize des 21 victimes sont d'origine étrangère, selon la police. Parmi elles figurent un représentant libanais du Fonds monétaire international (FMI) et quatre employés des Nations unies.

« Ces attaques ciblées contre les civils sont totalement inacceptables et sont une violation flagrante du droit humanitaire international », a dénoncé le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

« C'est une nouvelle tragique et nous sommes tous anéantis », a ajouté la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, dans un communiqué.

La porte-parole du département d'État américain, Jennifer Psaki, a également « condamné dans les termes les plus fermes cet acte ignoble de terrorisme », quelques heures avant que l'ambassade des États-Unis à Kaboul confirme qu'au moins deux ressortissants américains figuraient parmi les victimes.

Un restaurant populaire auprès des expatriés

Le porte-parole de la police a expliqué que l'attaque s'était produite en fin de journée dans un restaurant libanais populaire du quartier diplomatique, où sont également installés de riches Afghans. Situé non loin de l'ambassade du Canada à Kaboul, « La Taverna du Liban » est un lieu de prédilection des Canadiens qui vivent dans la capitale afghane ou qui s'y trouvent en visite.

Profitant de la confusion provoquée par l'explosion, deux autres assaillants armés sont rentrés dans le restaurant et se sont mis à tirer sur les clients, a expliqué le ministre adjoint de l'Intérieur, Mohammad Ayoub Salangi. La fusillade a duré une vingtaine de minutes.

L'attentat, commis dans le quartier de Wazir Akbar Khan, où se trouvent de nombreuses ambassades, a été revendiqué par les taliban.

L'attaque fait partie d'une campagne de violence grandissante contre des intérêts étrangers et du gouvernement, qui vise à envoyer un message selon lequel les militants n'ont pas l'intention de partir alors que la coalition dirigée par les États-Unis mettra fin à sa mission de combat à la fin de l'année.

Cet attentat intervient également alors qu'environ 80 militaires canadiens ont récemment quitté l'Afghanistan, où ils étaient en mission de formation. Moins de 200 membres de Forces canadiennes s'y trouvent encore. Ils doivent théoriquement rentrer au Canada dans deux mois.

PLUS:rc