NOUVELLES

Coupe du monde - Wengen: Ligety répare une incongruité en combiné

17/01/2014 01:40 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

L'Américain Ted Ligety a réparé une incongruité à son palmarès en remportant vendredi à Wengen pour la première fois un super-combiné de Coupe du monde de ski alpin, lui qui détient un titre olympique et un titre mondial.

Ligety a signé sa troisième victoire de l'hiver devant le Français Alexis Pinturault, vainqueur de l'épreuve l'an dernier, et le Croate Natko Zrnic-Dim.

"J'avais déjà gagné en super-combiné aux jeux Olympiques (2006) et aux Championnats du monde (2013), mais jamais en Coupe du monde", a souligné Ligety, dont les 19 précédentes victoires sur le circuit majeur étaient toutes en slalom géant.

"Je n'avais jamais réussi à faire deux manches suffisantes pour gagner en Coupe du monde. Un endroit comme Wengen est un bel endroit pour le faire même si c'est sûr que cela n'a pas la même valeur qu'une médaille d'or olympique ou mondiale", a estimé l'Américain. Le super-combiné est assurément une des trois disciplines dans lesquelles il espère monter sur le podium le mois prochain aux Jeux de Sotchi.

Si Pinturault avait dominé la manche de slalom en matinée, comptant alors 1 sec 22/100e d'avance sur Ligety, l'Américain a su grignoter son retard au fil de la manche de descente en après-midi pour s'imposer au final avec 22/100e.

"Je sentais que je n'avais pas fait une bonne manche de slalom, j'aurais dû être plus proche. Alors en descente, j'étais bien décidé à aller vite. Je ne me préserve pas en descente pour rester en vie, je peux aller vite quelques fois", a fait valoir Ligety.

Le triple médaillé d'or des Mondiaux-2013 se reprend ainsi à Wengen après son week-end raté à Adelboden, la semaine passée, où il était sorti et en géant et en slalom. "J'espère que c'est le signe que la roue tourne pour moi", a glissé l'Américain.

Si lui en est à trois victoires cette saison, Pinturault compte désormais trois deuxièmes places.

"Il y a forcément un peu de déception surtout que cela se joue à 20/100e", a fait valoir le Savoyard. Je savais que Ted était capable de faire des gros écarts sur moi en descente, cela s'est confirmé aujourd'hui".

Discipline supposée récompenser la polyvalence, avec une manche technique et une manche de vitesse, le super-combiné a été réduite à la portion congrue dans le calendrier, avec seulement deux épreuves cette année.

Ce que regrette profondément le Croate Natko Zrnic-Dim. "Ce n'est qu'une discipline mais elle fait partie de l'histoire du ski alpin. Deux courses dans la saison, ce n'est pas suffisant", a estimé Zrnic-Dim, rappelant les plaidoyers de son compatriote, Ivica Kostelic.

Kostelic, qui a remporté pas moins de 9 combinés ou super-combinés dans sa carrière, dont deux à Wengen, était étonnamment passé à la trappe dès le matin pour avoir enfourché un piquet en slalom.

Le Norvégien Aksel Lund Svindal, cinquième, a pu reprendre les commandes du classement général à l'Autrichien Marcel Hirscher, qui n'a choisi de disputer à Wengen que le slalom dimanche.

stp/fbx

PLUS:hp