NOUVELLES
15/01/2014 08:35 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Une série d'attentats fait au moins 44 morts dans la grande région de Bagdad

BAGDAD - Une série d'attentats visant des marchés bondés et une cérémonie funéraire dans la grande région de Bagdad a fait au moins 44 morts mercredi, ont annoncé les autorités irakiennes.

Les attaques n'ont pas été revendiquées dans l'immédiat, mais elles surviennent alors que des extrémistes liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de deux villes importantes dans la province sunnite d'Anbar, dans l'ouest du pays.

Les groupes insurgés, principalement la branche locale d'Al-Qaïda et d'autres groupes sunnites, visent fréquemment les civils dans les cafés et les lieux publics, de même que les chiites et les membres des forces de sécurité, dans une volonté de miner la confiance de la population envers le gouvernement et d'alimenter les tensions religieuses.

L'attaque la plus meurtrière s'est produite lors de funérailles dans la ville de Buhriz, à environ 60 kilomètres au nord de Bagdad. L'explosion a tué 16 personnes et en a blessé 26 autres, a indiqué un policier.

Les funérailles étaient celles d'un milicien sunnite opposé à Al-Qaïda, mort de causes naturelles il y a deux jours.

Dans la capitale, plusieurs attentats à la bombe ont fait au moins 28 morts. L'une des attaques s'est produite dans le quartier Sula, dans le nord de Bagdad, où un véhicule piégé a explosé dans un marché en plein air, tuant cinq civils et blessant 12 autres personnes, a déclaré un policier. Dans un autre marché à proximité, une bombe a tué trois civils et fait 10 blessés, d'après les autorités.

Un véhicule piégé a explosé dans le quartier voisin de Shaab, faisant quatre morts et 14 blessés. Un autre attentat à la voiture piégée dans un secteur commercial du quartier Karrada, dans le centre de la ville, a tué quatre civils et en a blessé 14 autres, selon la police. Dans un autre secteur de Kerrada, une bombe placée dans un véhicule a explosé, tuant deux civils, en plus d'en blesser 10.

Trois autres attentats à la voiture piégée dans les banlieues d'Hussainya, de Maamil et dans la rue Palestine ont fait un total d'au moins 10 morts et 29 blessés, ont indiqué les autorités.

Depuis le début de l'année, au moins 288 personnes ont perdu la vie dans les violences à travers l'Irak, selon un décompte de l'Associated Press.

PLUS:pc