NOUVELLES
15/01/2014 02:45 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Sables bitumineux: le premier ministre Brad Wall répond à Neil Young

REGINA - Comparer l'exploitation des sables bitumineux à la catastrophe nucléaire d'Hiroshima, comme l'a fait ce week-end le chanteur canadien Neil Young, témoigne d'une insensibilité et d'une ignorance des faits, a affirmé mercredi le premier ministre de la Saskatchewan.

Selon Brad Wall, Neil Young a perdu beaucoup de sa crédibilité en établissant une telle comparaison avant de monter sur scène à Toronto pour un concert, dimanche.

En point de presse, le chanteur folk rock avait comparé le paysage de la zone industrielle de Fort McMurray à la désolation d'Hiroshima au Japon après l'explosion de la bombe atomique en 1945.

M. Wall a fait part de son désaccord avec le portrait de l'industrie des sables bitumineux que brosse le chanteur, mais il a précisé que le Canada est un pays libre où tous sont invités à exprimer leurs opinions.

S'il a reconnu que le pays pourrait en faire davantage pour mieux protéger l'environnement, le premier ministre Wall a affirmé que le bilan du Canada était plus reluisant que n'importe quel autre État exportateur de pétrole du monde.

Neil Young effectue une tournée de quatre villes canadiennes — dont Regina, en Saskatchewan — afin d'amasser des fonds pour une communauté autochtone de l'Alberta située non loin d'un site d'exploitation de sables bitumineux.

PLUS:pc