NOUVELLES
15/01/2014 10:59 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Loi anti-gaie russe: Chris Pine croit que son pays aurait dû protester davantage

BEVERLY HILLS, États-Unis - L'acteur américain Chris Pine croit que son pays aurait dû en faire davantage, au moment où tous les yeux se tournent vers Sotchi, pour protester contre la loi anti-gaie russe, qu'il décrit comme étant «clairement horrible, archaïque et hostile».

L'acteur de 33 ans, en tournée de promotion pour son film «Jack Ryan: Shadow Recruit» («Jack Ryan: recrue dans l'ombre»), a affirmé que les États-Unis auraient dû faire «plus que seulement y envoyer des athlètes gais», ajoutant que «ce qui se passe (en Russie) en lien avec les droits des homosexuels, ou l'absence de droits, est extraordinairement horrible».

Le personnage de Pine tente de contrer une attaque terroriste sur le territoire américain, perpétrée par un puissant ennemi russe, dans le nouveau film qui prendra l'affiche vendredi. Le film s'inspire de l'oeuvre du regretté auteur Tom Clancy mais l'intrigue n'est pas tirée d'un roman en particulier.

Adoptée l'an dernier, la loi interdit toute promotion auprès des mineurs de «relations sexuelles non traditionnelles».

Les États-Unis ont annoncé que d'anciens athlètes olympiques ouvertement gais — soit Billie Jean King, Brian Boitano et Caitlin Cahow — seront envoyés à la cérémonie d'ouverture des Jeux de Sotchi, le 7 février prochain.

PLUS:pc