NOUVELLES
15/01/2014 07:05 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Les annonces de Hollande vont "dans la bonne direction" (Commission)

La Commission européenne a salué mercredi les mesures économiques annoncées la veille par le président français François Hollande, les qualifiant de "bonne nouvelle" et de pas "dans la bonne direction".

"Les mesures considérées devraient selon nous renforcer la compétitivité des entreprises françaises et avoir des effets bénéfiques sur la croissance et l'emploi", a souligné au cours d'un point de presse un porte-parole de la Commission, Olivier Bailly.

Le chef de l'Etat français a détaillé mardi le "pacte de responsabilité" qu'il propose et qui prévoit notamment des allègements de charges de 30 milliards d'euros pour les entreprises et 50 milliards d'économies supplémentaires entre 2015 et 2017.

"Nous considérons que les objectifs du pacte de responsabilité sont en ligne avec les recommandations que nous avions faites l'année dernière", a estimé M. Bailly. Il a aussi salué les mesures de simplification administrative promise par M. Hollande.

"La Commission analysera en profondeur l'ensemble de ces éléments et en tiendra compte dans ses prévisions économiques d'hiver prévues dans quelques semaines", a-t-il ajouté.

M. Bailly a aussi assuré qu'à sa connaissance, il n'y avait "pas eu de discussions" en amont sur ces mesures entre les autorités françaises et la Commission. "Nous avions fixé un cap et nous sommes contents de voir que les propositions d'hier vont dans la bonne direction", a-t-il dit.

La Commission européenne appelle régulièrement Paris à poursuivre dans la voie de la réduction des déficits et à accentuer ses réformes structurelles, en estimant qu'il s'agit du seul moyen de regagner des marges de manoeuvre et d'améliorer sa compétitivité.

Concernant l'annonce spécifique de réduction des dépenses publiques de 50 milliards d'euros, la Commission "accueille favorablement l'objectif de financer la réduction des déficits exclusivement par des économies sur des dépenses" et "partage la position du président Hollande que d'importantes économies doivent être faites" du côté de "la Sécurité sociale et des collectivités locales".

M. Bailly a aussi estimé que la création annoncée d'un Conseil stratégique sur la dépense publique allait "dans la bonne direction".

cel-jlb/aje/jh

PLUS:hp