NOUVELLES
15/01/2014 01:21 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Le vice-président kényan pourra être absent à son procès

Le vice-président du Kenya, William Ruto, ne sera pas obligé d'être présent à toutes les audiences de son procès, sauf pour les conclusions notamment, ont décidé mercredi les juges de la Cour pénale internationale (CPI).

"La chambre permet, de manière conditionnelle, à M. Ruto de ne pas être présent continuellement à son procès", a indiqué le juge Chile Eboe-Osuji après une journée d'audience sur le sujet.

M. Ruto devra néanmoins être présent "pour l'ensemble des conclusions" ou quand des victimes seront présentes à La Haye pour présenter leur vues, pour la lecture du jugement ainsi que pour celle de la peine applicable s'il est déclaré coupable, a ajouté le juge.

M. Ruto devra également être présent les 5 premiers jours après une pause dans les procédures mais a été excusé pour jeudi et vendredi car le président kényan, Uhuru Kenyatta, est actuellement en déplacement en Angola.

Les juges de la CPI avaient décidé en octobre que M. Ruto ne pourrait s'absenter de son procès que pour "des raisons exceptionnelles".

William Ruto est le premier haut dirigeant en fonction à être jugé par la CPI. Son procès avait commencé le 10 septembre.

Lui et son co-accusé, le présentateur de radio Joshua Arap Sang, sont poursuivis pour leur rôle dans les violences post-électorales qui avaient déchiré le Kenya fin 2007-début 2008 et avaient fait plus de 1.000 morts et 600.000 déplacés.

mbr/bir

PLUS:hp