NOUVELLES
15/01/2014 01:43 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Euro-2014 - Joubert prend un pari "fou" avec un programme court monté en 3 jours

Le champion du monde 2007 Brian Joubert a expliqué mercredi à Budapest avoir pris un pari "fou" mais pas "inconscient" en présentant un nouveau programme court lors de l'Euro-2014 de patinage artistique monté en seulement 3 jours.

"Ce programme court a été fait la semaine dernière. C'est un peu fou de notre part d'avoir pris ce risque une semaine avant un championnat d'Europe", a dit le triple champion d'Europe qui prendra sa retraite après les jeux Olympiques de Sotchi dans 3 semaines.

"C'est plus dans l'objectif des jeux Olympiques. Il faudra jouer avec l'expérience que j'ai pour ces championnats d'Europe pour faire une bonne +perf+", a expliqué Joubert.

"C'est une prise de risque mais ce n'est pas inconscient non plus. Ce programme, c'est plus moi, c'est quelque chose de rapide", a estimé le patineur français. "Le public va plus me reconnaître sur ce programme là et les notes devraient être nettement bien, j'espère".

Joubert, 29 ans, s'est rendu en Russie il y a 10 jours pour travailler avec Nikolai Morozov, mentor pendant 3 ans de Florent Amodio, et avec qui il avait déjà travaillé par le passé. Le coach lui a immédiatement proposé de changer le programme court.

"J'ai accepté parce que c'est avec Nikolai Morozov que j'ai fait les meilleurs programmes dans ma carrière. On a mis 3 jours pour le monter, c'est assez rapide", a raconté Joubert qui a décroché son titre mondial avec des programmes signés Morozov.

Joubert a expliqué que jusqu'à son arrivée à Budapest, il n'a travaillé le programme court que de façon morcelée et ne le patinera pour la première fois en intégralité que jeudi lors de la compétition.

"Ce qui est compliqué, c'est de le maîtriser. Ca demande plusieurs semaines voire plusieurs mois pour le connaître par coeur. C'est là où il y a de gros risques. Moi je trouve ça drôle".

"Techniquement je ne me sens pas si mal que ça, ça me rassure. Il faudra s'accrocher", a conclu le décuple médaillé européen, résolument tourné vers les JO qu'il entend cette fois réussir.

sc/dhe

PLUS:hp