NOUVELLES
15/01/2014 12:18 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Bahreïn: le prince héritier tente de relancer le dialogue national

Le prince héritier de Bahreïn, Salmane Ben Hamad Al-Khalifa, s'est entretenu mercredi avec des représentants des groupes politiques, dans une tentative de relancer le dialogue national suspendu la semaine dernière.

Selon l'agence officielle Bna, l'entretien a porté sur "les moyens de surmonter les obstacles qui ont entravé la poursuite du dialogue national", destiné à sortir le pays de sa crise.

Le prince Salmane a exhorté ses interlocuteurs à faire preuve de "sérieux, de transparence et de crédibilité" pour "consolider l'Etat de droit et des institutions" dans ce petit pays du Golfe.

L'agence a indiqué qu'il avait été "convenu (lors de la rencontre) des principales questions à discuter au dialogue national durant la prochaine étape", mais sans avancer de date.

Jeudi dernier, le gouvernement de Manama avait annoncé la suspension du dialogue national, que boycottait alors l'opposition, conduite par le puissant groupe chiite Al-Wefaq.

Cette décision était intervenue après la suspension par huit associations sunnites de leur participation au dialogue.

Les sunnites ont déploré à la fois l'absence de l'opposition et un manque de volonté de la part du gouvernement pour aborder les questions à l'ordre du jour.

L'opposition avait suspendu le 19 septembre sa participation au dialogue national pour protester contre l'arrestation de l'un des ses dirigeants, Khalil Marzouk, pour incitation à la violence.

Après l'échec d'une session en juillet 2011, le dialogue national avait été réengagé en février dernier.

Petit royaume du Golfe dirigé par la monarchie sunnite des Al-Khalifa, Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation animé par la majorité chiite qui réclame une monarchie constitutionnelle.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), au moins 89 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation.

bur/tm/hj

PLUS:hp