NOUVELLES
15/01/2014 06:42 EST | Actualisé 17/03/2014 05:12 EDT

Afrique du Sud: nouvelle menace de grèves dans les mines de platine

Le syndicat des mineurs Amcu a menacé d'organiser de nouvelles grèves dans les mines de platine, métal précieux dont l'Afrique du Sud est premier producteur mondial, lors d'un point presse mercredi.

Les adhérents au syndicat radical Amcu travaillant pour le groupe sud-africain Impala Platinum (Implats) ont voté lundi en faveur d'une grève, rejetant la revalorisation de 8% proposée par la direction. "Le processus pour obtenir et confirmer le mandat (des mineurs pour une grève) se poursuit chez Anglo American Platinum et Lonmin", a déclaré son président Joseph Mathunjwa, citant les deux autres grands groupes du secteur.

Plaidant pour un salaire mensuel de 12.500 rands (844 euros), Amcu s'est imposé comme le syndicat majoritaire dans le secteur du platine et revendique 100.000 adhérents.

Au plus bas de l'échelle, un mineur gagne environ 5.000 rands (338 euros) selon Amcu, mais les groupes miniers affirment payer davantage, notamment avec les divers compléments.

"Nos membres ont aussi voté en faveur d'une grève dans le secteur de l'or", a également annoncé M. Mathunjwa. Le syndicat national du NUM, proche du pouvoir, reste cependant l'acteur social dominant dans ce secteur et l'appel à la grève d'Amcu avait fait flop dans les mines d'or en septembre dernier.

"Ces 12.500 rands ne sont rien comparé aux profits des entreprises", a souligné M. Mathunjwa.

Début 2012, Implats avait été affectée par une grande grève sauvage de six semaines, qui avait fait trois morts sur fond de rivalités syndicales.

Quelques mois plus tard, la situation sociale avait explosé dans tout ce bassin minier après la répression de la police qui avait tué 34 mineurs en grève chez un autre producteur, le britannique Lonmin.

jcm/clr/aub

PLUS:hp