NOUVELLES
14/01/2014 03:06 EST | Actualisé 16/03/2014 05:12 EDT

Reporter canado-égyptien détenu au Caire: ses proches frustrés contre Ottawa

La famille d'un journaliste possédant la double nationalité canado-égyptienne presse Ottawa d'agir pour faciliter la libération de Mohamed Fahmy, détenu dans une prison à sécurité maximale du Caire.

M. Fahmy, qui travaille pour le réseau anglais de la chaîne télévisée Al-Jazeera, a été arrêté le 29 décembre alors qu'il travaillait dans une chambre d'hôtel de la capitale égyptienne. Deux autres collègues journalistes avaient aussi été arrêtés.

Le ministère égyptien de l'Intérieur a soutenu que ces arrestations avaient été effectuées dans le cadre d'une répression contre les Frères musulmans, que le gouvernement considère comme une organisation terroriste.

Le cadet de M. Fahmy qualifie ces allégations «d'insensées» et affirme que sa famille ne comprend pas pourquoi le gouvernement canadien n'en a pas fait davantage dans le dossier.

Sherif Fahmy a dit espérer que les responsables canadiens fassent à tout le moins pression pour que son frère, détenu dans une cellule «sombre, froide et grouillant d'insectes», obtienne une couverture pour se réchauffer.

À Ottawa, le ministère des Affaires étrangères s'est contenté d'indiquer que les représentants canadiens étaient en contact avec le détenu et qu'ils lui fournissaient des services consulaires.

PLUS:pc