NOUVELLES
13/01/2014 05:12 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Une grève paralyse l'Université du Nouveau-Brunswick

Les professeurs et bibliothécaires de l'Université du Nouveau-Brunswick ont déclenché une grève, lundi matin.

Leur association a publié un communiqué à ce sujet peu après l'échec d'une ultime séance de négociations avec la direction, dimanche soir.

La présidente de l'association, Miriam Jones, affirme que les professeurs et bibliothécaires ont tenté d'apporter des modifications importantes à la question salariale, dimanche, dans le but d'éviter la grève. Mais selon elle, l'administration n'a fait aucun effort pour négocier et est même revenue sur des points qui ne touchaient pas les clauses salariales.

L'association, qui représente plus de 1000 employés de l'Université, estime que les salaires sont beaucoup plus bas que ceux offerts par la plupart des universités canadiennes de taille comparable. Elle demande des salaires et des conditions de travail similaires à celles des autres universités. L'association soutient qu'en étant incapable d'offrir de meilleures conditions, l'Université ne sera plus en mesure de recruter des candidats intéressants, et la qualité des cours va en souffrir.

L'administration offre quant à elle une augmentation de 1,5 % par année, durant quatre ans. La direction souligne qu'elle souhaite toujours arriver à une entente satisfaisante pour tous les intervenants.

Pas de classe lundi

Pour l'instant, toutes les classes des campus de Fredericton, Saint-Jean, Bathurst et Moncton sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. Seuls quelques cours offerts en ligne à partir de Miramichi et donnés par des professeurs contractuels vont se poursuivre. Toutefois, les cours offerts en ligne conjointement par les professeurs à temps plein et des contractuels sont suspendus.

Les cours en soi sont suspendus, et non annulés. La semaine dernière, l'association des étudiants avait recommandé à ses membres de ne pas payer leurs droits de scolarité, invoquant le fait qu'ils risquaient de perdre leur session. La session n'est toutefois pas annulée pour le moment. Advenant la reprise des cours, les étudiants devront être inscrits pour y assister.

Il s'agit de la première grève à l'Université du Nouveau-Brunswick depuis 35 ans.

Vote de grève à l'Université Mount Allison

Les professeurs de l'Université Mount Allison, à Sackville, au Nouveau-Brunswick, tiennent un vote de grève lundi et mardi.

Les négociations achoppent notamment sur les salaires et les cotisations au régime de retraite. Les deux parties ne s'entendent pas non plus sur la place à accorder aux évaluations faites par les étudiants dans l'évaluation de rendement des professeurs.

PLUS:rc