NOUVELLES
13/01/2014 07:36 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Open d'Australie - Un jour à Melbourne

Faits notables de la huitième journée de l'Open d'Australie, le premier tournoi du Grand Chelem de l'année, lundi à Melbourne :

L'EXPLOIT

Simona Halep, tête de série N.11, disputera à 22 ans le premier quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem de sa carrière. La Roumaine s'est montrée très costaude pour écarter (6-4, 2-6, 6-0) la Serbe Jelena Jankovic, ex-N.1 mondiale en 2008. Halep est la joueuse ayant la plus progressé ces derniers mois. Elle a gagné 83 places ces deux dernières saisons au classement WTA, et a remporté en 2013 pas moins de six tournois. Elle devrait intégrer le Top 10 à l'issue du tournoi et ne partira pas perdante en quart face à la Slovaque Dominika Cibulkova (N.24).

LE FLOP

Maria Sharapova (N.3) ne s'est jamais sentie bien cette semaine à Melbourne. Elle a souffert sous la forte chaleur des jours précédents et a finalement été éliminée en huitièmes de finale lundi par Cibulkova, en étant diminuée par une douleur à une hanche. La Russe s'est battue avec les moyens du bord, et a démontré qu'elle restait une joueuse de caractère. Mais après avoir manqué la moitié de la saison passée sur blessure, il lui faudra sans doute un peu de temps pour revenir à son top niveau.

LES PHRASES

"Non je ne suis pas allé au casino depuis trois ou quatre jours maintenant. Je voulais me concentrer un peu sur le tournoi. Peut-être que j'y retournerai plus tard" : Stéphane Robert qui avait expliqué quelques jours plus tôt avoir passé une ou deux soirées au Crown casino de Melbourne pour jouer à la roulette.

"Aucun doute, c'est une tâche difficile. Mais si vous n'êtes pas prêt pour ce genre de défi, autant ne pas entrer dans le tournoi, rester chez soi et regarder les autres se battre entre eux" : Roger Federer sur la perspective de devoir peut-être battre Andy Murray, puis Rafael Nadal et enfin Novak Djokovic pour pouvoir décrocher le titre.

LES CHIFFRES

0 : le nombre de "lucky losers" à avoir atteint les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem dans l'histoire.

6 : le nombre de fois où Jo-Wilfried Tsonga et Roger Federer se sont rencontrés en Grand Chelem. L'an passé à Roland-Garros, ils étaient devenus les deux premiers joueurs à s'être affrontés en quart de finale des quatre tournois du Grand Chelem dans l'ère Open (depuis 1968).

L'HISTOIRE

Après avoir pris cet hiver pour entraîneur l'Australien Roger Rasheed, ancien coach de Lleyton Hewitt ou Jo-Wilfried Tsonga, réputé pour son exigence en matière de travail physique, Grigor Dimitrov commence peut-être à en récolter les fruits. Le Bulgare, qui s'était justement souvent par le passé révélé un peu physiquement, s'est qualifié à 22 ans pour le premier quart de finale d'un tournoi du Grand Chelem de sa carrière. L'éclosion définitive de celui qu'on présente comme le plus grand espoir du circuit masculin est peut être proche.

LE BILAN DES FRANCAIS

Les deux derniers Français, Jo-Wilfried Tsonga, et Stéphane Robert ont quitté le tournoi, assez logiquement. Tsonga est tombé sur un Federer ayant retrouvé toute sa verve. Robert, le 119e mondial repêché comme "lucky loser" avait lui déjà largement rempli son contrat, ce qui ne l'a pas empêché de défendre vaillamment sa chance devant Andy Murray.

cyb/jcp

PLUS:hp