NOUVELLES
13/01/2014 08:59 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Le compte Twitter de Microsoft piraté par des activistes syriens

Radio-Canada

L'Armée électronique syrienne (AES) revendique le piratage du compte officiel de Microsoft et de son blogue.

Le groupe a publié une série de messages critiquant le géant américain. « N'utilisez pas les services de Microsoft, ils vendent vos informations personnelles aux gouvernements », pouvait-on lire sur le compte Twitter officiel de l'organisation. 

L'entreprise a fermé les comptes pour « maintenance » après avoir été mise au courant du piratage. Dans un court communiqué, Microsoft a affirmé que ses comptes ont été « temporairement affectés », mais qu'aucune information n'avait été compromise.

Questionné sur les raisons motivant cette attaque, l'AES atteste que le géant américain « surveille et vend les communications de ses usagers au gouvernement américain ».

Une nouvelle attaque

Ce piratage survient dix jours après que l'Armée électronique syrienne eut pris le contrôle des comptes Twitter et Facebook de Skype, le service de téléphonie en ligne de Microsoft. Le site internet de la console Xbox a aussi été la cible d'attaques.

Microsoft est la dernière victime de ce groupe de pirates informatiques connu pour soutenir le régime de Bachar Al-Assad. Le Washington Post, la BBC, l'Associated Press, le New York Times et Reuters figurent parmi leurs précédentes cibles.

Les pirates affirment ne pas être financés par le régime Al-Assad, mais des rebelles syriens soutiennent au contraire qu'ils forment un commando « commandité par le dictateur ».

INOLTRE SU HUFFPOST

L'évolution des logos high tech