NOUVELLES
13/01/2014 10:40 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

L'IFAB, gardienne des règles du football, devient une association autonome

L'IFAB, l'organisation qui veille sur les règles du football depuis 127 ans, a changé de statut lundi pour devenir une association indépendante de la Fédération internationale (Fifa) et des quatre fédérations britanniques qui la composent.

Réputé pour être très conservateur, l'IFAB ou "Board", a été fondé en 1886 et est le seul à pouvoir amender les règles du jeu. La dernière grande modification en date fut l'introduction de la technologie sur la ligne de but.

"C'est un jour historique parce que ce 13 janvier 2014 nous avons donné un nouveau statut à l'International Football Association Board", a déclaré le président de la FIFA Sepp Blatter, lors de la cérémonie de signature au siège de la Fédération à Zurich.

"C'est historique parce que jusqu'à présent l'IFAB était une organisation, un genre de comité, qui flottait dans les airs des Fédérations britanniques et de la FIFA, et maintenant (...) il a été décidé que l'International Football Association Board devait devenir une organisation autonome", a poursuivi le patron de la Fifa.

L'IFAB, dont les nouveaux statuts sont rentrés en vigueur dès lundi, est désormais une association de droit suisse.

Les quatre fédérations britanniques (anglaise, écossaise, galloise et irlandaise) et la Fifa demeurent cependant "les principaux actionnaires de l'IFAB" avec quatre voix pour l'ensemble des fédérations britanniques et quatre voix pour la Fifa. Mais deux panels ont été mis en place, l'un technique et l'autre d'arbitrage, afin d'avoir "une approche plus pro-active" dans la soumission de nouvelles idées.

"Il y avait des craintes à l'époque que l'IFAB puisse être intégré au sein de la Fifa et devienne un comité de la Fifa, mais clairement, même au sein de la Fifa, il a été décidé qu'il devait devenir un groupe indépendant pour protéger plusieurs années de lois du jeu", a précisé Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa.

L'IFAB, qui tiendra sa prochaine assemblée générale le 1er mars à Zurich, ne prévoit pas de modifier les règles du jeu qui s'appliqueront à la Coupe du monde au Brésil en juin.

stp/stt/jgu

PLUS:hp