NOUVELLES
13/01/2014 01:40 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Les tigres indiens sont menacés par un virus

NEW DELHI - Les autorités indiennes tentent de protéger une population de tigres déjà gravement menacée, après la découverte chez plusieurs individus d'un virus courant chez le chien mais mortel pour d'autres carnivores.

Le virus de la maladie de Carré a tué au moins quatre tigres et plusieurs autres animaux dans le nord et l'est de l'Inde au cours de la dernière année, selon un représentant du gouvernement indien.

Cela est de très mauvais augure pour les tigres indiens sauvages, qui sont déjà lourdement menacés par le braconnage et la perte de leur habitat. Le développement économique et la croissance de la population signifient que de plus en plus d'humains, et leurs chiens, risquent d'entrer en contact avec les grands chats.

L'Inde examinera dorénavant toutes les carcasses de tigres à la recherche du virus, tandis que se poursuivra une vaste campagne pour vacciner les chiens contre la maladie de Carré. Il n'existe aucun vaccin pour les tigres et la maladie est incurable.

Ce virus a failli anéantir la population de putois d'Amérique aux États-Unis dans les années 1970. Il aussi tué au moins le tiers des 3000 lions africains du parc tanzanien du Serengeti en 1994.

L'Inde accueille plus de la moitié des 3200 tigres qui vivent toujours en liberté sur la planète. On dénombrait entre 5000 et 7000 tigres dans les années 1990, quand leur habitat était deux fois plus grand.

PLUS:pc