NOUVELLES
13/01/2014 04:41 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Le TSX recule alors que les opérateurs se questionnent sur ses récents gains

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse lundi, les opérateurs se questionnant sur la résilience des marchés américains et le rythme auquel sera réduite la cadence d'un important programme de relance de la Réserve fédérale américaine.

L'indice composé S&P/TSX a reculé de 66,04 points pour terminer la journée à 13 681,48 points. Ses pertes ont été limitées par l'appui du secteur des mines.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,47 cent US à 92,2 cents US, mettant fin à une séquence de cinq séances consécutives de reculs. La Banque du Canada a dévoilé lundi les résultats de sa plus récente enquête sur les perspectives des entreprises, lesquels ont permis de constater des signaux positifs pour les exportations et les investissements.

Cependant, la banque centrale n'a rien décelé dans son sondage qui puisse lui permettre de conclure à un raffermissement significatif de l'économie.

Les marchés boursiers américains aussi ont cédé du terrain lundi. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a culbuté de 179,11 points à 16 257,94 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a glissé de 23,17 points à 1819,2 points et que l'indice composé du Nasdaq a échappé 61,36 points à 4113,3 points.

La saison des résultats financiers d'entreprises pour le quatrième trimestre prendra d'importance cette semaine, dans un contexte où l'indice S&P 500 a grimpé d'environ 30 pour cent l'an dernier. Les investisseurs prendront connaissance des nouveaux chiffres en se demandant si de tels gains sont justifiables.

L'inquiétude persiste aussi quant à l'avenir du programme d'achats obligataires mensuels de la banque centrale américaine. Ceux-ci ont diminué de 10 milliards $ US en janvier pour atteindre 75 milliards $ US, mais les observateurs se demandent à quel rythme ce retrait se poursuivra à la lumière des données décevants dévoilées vendredi au sujet du marché de l'emploi.

À Toronto lundi, le secteur de l'énergie a affiché le plus grand recul, soit 1,3 pour cent. Le cours du pétrole brut a abandonné 92 cents US à 91,80 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a perdu 69 cents à 37,27 $, tandis que celle de la Pétrolière Impériale (TSX:IMO) a rendu 85 cents à 45,36 $.

Le secteur des technologies a cédé 1,22 pour cent. BlackBerry (TSX:BB) a annoncé lundi l'embauche d'Eric Johnson, un haut dirigeant du géant du logiciel allemand SAP, au poste de président des ventes mondiales. M. Johnson a déjà travaillé avec l'actuel chef de la direction par intérim de BlackBerry, John Chen, chez Sybase, que M. Chen avait redressé avant de le vendre à SAP pour 5,8 milliards $ US en 2010. L'action de BlackBerry a reculé de 36 cents à 8,40 $.

Le secteur industriel a été une autre source de faiblesse pour le parquet torontois. L'action du Canadien Pacifique (TSX:CP) a notamment effacé 3,63 $ à 163,44 $.

Le groupe aurifère a avancé d'environ 2,15 pour cent, le cours du lingot d'or ayant avancé de 4,20 $ US à 1251,10 $ US l'once à New York. L'action d'Iamgold (TSX:IMG) a pris 33 cents à 4,16 $.

Goldcorp (TSX:G) a annoncé lundi qu'elle déposerait une offre non sollicitée de 2,6 milliards $ en actions et en espèces pour acquérir la montréalaise Osisko Mining (TSX:OSK). L'action de Goldcorp a cédé 25 cents à 25,04 $, tandis que celle d'Osisko a bondi de 20,7 pour cent à 6,24 $.

Le groupe des métaux de base a gagné 0,38 pour cent. Le prix du cuivre a avancé d'un cent US à 3,35 $ US la livre à New York.

PLUS:pc