NOUVELLES
13/01/2014 12:56 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

La Caisse de dépôt et Bain Capital vendent d'autres actions de BRP

Pour la deuxième fois en trois mois, la Caisse de dépôt et placement du Québec et Bain Capital Luxembourg Investments ont annoncé qu'ils réduisaient les parts qu'ils détiennent dans l'entreprise Bombardier produits récréatifs (BRP).

Les investisseurs ont ainsi indiqué lundi qu'ils se départiront ensemble de 8,7 millions d'actions à 30 $ l'unité, qui seront achetées par les courtiers BMO Marchés des capitaux et RBC Marchés des Capitaux, pour 261 millions de dollars.

Bain Capital recevra 219,3 millions de la transaction, ses parts dans BRP passant de 34 % à 27,8 %, alors que la Caisse de dépôt recevra le reste, soit un peu plus de 40  millions de dollars, sa participation baissant de 6,5 % à 5,3 %.

BMO Marchés des capitaux et RBC Marchés des Capitaux comptent ensuite vendre ces actions à la Bourse de Toronto et dans des placements privés aux États-Unis.

La clôture de l'opération devrait avoir lieu vers le 31 janvier 2014. BRP ne recevra aucune somme provenant de cette transaction.

En octobre, Bain, la Caisse de dépôt ainsi que d'autres actionnaires avaient vendu 8 millions d'actions de BRP, à 27,85 $, pour un produit brut de 223 millions de dollars.

Ces importantes ventes d'actions surviennent après que BRP ait mis sur le marché en mai dernier des actions de la compagnie à 21,50 $ chacune. L'entreprise de Valcourt, en Estrie, avait alors réussi à amasser 262 millions de dollars.

Rappelons que BRP, auparavant une filiale de Bombardier, a été achetée en 2003 pour 960 millions de dollars par Bain Capital, la Caisse de dépôt et le groupe Beaudier, dont font partie des membres des familles Bombardier et Beaudoin, contrôlé par Laurent Beaudoin, ancien PDG de Bombardier et beau-fils d'Armand Bombardier.

Bain détenait alors la moitié de la compagnie, le groupe Beaudier 35 % et la Caisse de dépôt 15 %.

PLUS:rc