NOUVELLES
13/01/2014 07:06 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Goldcorp veut acheter Osisko

La minière Goldcorp de Vancouver offre quelque 2,6 milliards de dollars pour acquérir Osisko, qui exploite la mine d'or de Malartic, en Abitibi-Témiscamingue.

Les actionnaires d'Osisko ont jusqu'à la mi-février pour se prononcer sur la proposition, au comptant et sous forme d'actions, qui équivaut à 5,95 $ par action, soit une prime de 15 % par rapport à la valeur du titre de la minière québécoise vendredi à la Bourse de Toronto.

Osisko n'a pas indiqué si son conseil d'administration approuvait ou non cette offre d'achat, qui a été présentée directement à ses actionnaires.

Avec cette transaction, qui doit être approuvée par les autorités réglementaires, Goldcorp ajouterait à ses actifs la mine d'or de Malartic, entre Val-d'Or et Rouyn-Noranda, qu'Osisko prévoit agrandir. Goldcorp a déjà le projet de mine d'or Éléonore dans le nord du Québec, dont la production doit commencer cette année, ce qui en ferait le plus important producteur d'or au Québec.

« Nous sommes particulièrement heureux d'effectuer un autre investissement important dans la province de Québec, l'un des meilleurs territoires miniers au monde », a indiqué dans un communiqué le PDG de Goldcorp, Chuck Jeannes.

En plus de la mine de Malartic, Osisko a deux projets d'exploration en Ontario, à Kirkland Lake, dans le nord de la province, et à Hammonf Reef, près de Thunder Bay. La minière a aussi mené des activités d'exploration préliminaire dans la ceinture aurifère de Guerrero, au Mexique, en 2011.

Pour sa part, GoldCorp exploite déjà une douzaine de mines d'or dans les Amériques, dont aux États-Unis, au Mexique et en Argentine, en plus de mener plusieurs activités d'exploration. Ses trois mines canadiennes en exploitation sont toutes situées en Ontario.

PLUS:rc