NOUVELLES
13/01/2014 10:00 EST | Actualisé 15/03/2014 05:12 EDT

Des survivants commémorent le 2e anniversaire du naufrage du Costa Concordia

GIGLIO, Italie - Des survivants du naufrage du paquebot Costa Concordia ont souligné lundi le deuxième anniversaire d'une catastrophe qui a fait 32 morts.

Une veillée a été organisée sur l'île du Giglio et un moment de silence était observé dans la salle d'audience où le capitaine du navire est traduit en procès.

Des proches des victimes ont aussi lancé une gerbe de fleurs à la mer lundi et assisté à une messe dans l'église de l'île. C'est à cet endroit qu'ont trouvé refuge des centaines de passagers le soir de la tragédie, le 13 janvier 2012.

Dans la ville de Grossetto, des passagers venus d'aussi loin que la Russie et le Royaume-Uni s'étaient déplacés pour assister au procès du capitaine Francesco Schettino. L'audience a toutefois été ajournée immédiatement après le moment de silence, en raison d'une grève des avocats.

Schettino, qui n'était pas présent, a déjà proclamé son innocence et affirmé avoir sauvé des vies. Il est accusé d'homicide involontaire, d'avoir causé un naufrage et d'avoir quitté le navire avant que tous les passagers n'aient été évacués.

Les résidants de l'île du Giglio, quant à eux, voient enfin la lumière au bout du tunnel. L'épave du Costa Concordia devrait être remorquée en juin vers un port où elle sera démantelée. Cinq ports italiens se disputent le contrat, en plus d'installations en France, en Turquie et même en Chine.

«Je suis ici pour ma soeur», a dit Madeleine Soria Molina du Pérou, dont la soeur Erika Fani Soria Molina est morte aux côtés des autres membres d'équipage. «C'est un moyen d'être de nouveau avec elle, car la mort d'un membre de sa famille — un frère ou une soeur — est dure à admettre.»

Résidants et survivants, chandelles à la main, se sont rassemblés pour une marche nocturne près du port. Les sirènes ont résonné à l'heure exacte de la collision, 21 h 45, alors que le navire a heurté un récif près de l'île, perçant un trou de 70 mètres dans sa coque.

L'accident pourrait s'être produit quand Schettino a dévié de sa trajectoire prévue pour s'approcher le plus près possible des rives. Ses avocats affirment que l'équipage n'a pas obéi à ses ordres et que le navire lui-même a fait défaut.

Dans un communiqué transmis lundi à l'agence ANSA, Schettino offre ses «plus profondes condoléances» aux proches des victimes. Il a ajouté que l'anniversaire «rouvre une blessure indélébile pour nous tous».

PLUS:pc