NOUVELLES
12/01/2014 08:25 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Quelque 10.000 Sud-Soudanais fuyant les combats réfugiés au Soudan (ONU)

Quelque 10.000 personnes fuyant les combats au Soudan du Sud ont trouvé refuge au Soudan, a annoncé dimanche le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

"10.000, (...) c'est le chiffre confirmé de gens ayant traversé la frontière pour fuir le conflit", a déclaré à l'AFP Nicolas Brass, chargé à Khartoum des relations extérieures du HCR.

Le Soudan, dont le Soudan du Sud est devenu indépendant en 2011, est ainsi le deuxième pays d'accueil des réfugiés sud-soudanais qui fuient depuis le 15 décembre les combats opposant des soldats fidèles au président Salva Kiir à des troupes dissidentes alliées à des milices ethniques dirigées par l'ex-vice président Riek Machar.

Quelque 32.000 habitants ont fui en Ouganda et 10.000 autres en Ethiopie et au Kenya, selon l'ONU.

Les Sud-Soudanais ayant fui au Soudan sont en grande majorité des femmes et des enfants ayant trouvé refuge dans la région du Kordofan, a indiqué M. Brass, en soulignant qu'ils avaient besoin d'une aide de base.

"Nous avons envoyé des abris d'urgence et des produits non alimentaires", dont des moustiquaires, des draps et des matelas, a-t-il ajouté.

M. Brass a précisé que le HCR travaillait en coordination avec les autorités soudanaises, qui supervisent l'envoi de l'aide.

Selon les rebelles, les forces gouvernementales du Soudan du Sud tentaient toujours dimanche de reprendre Bor, dernière ville stratégique encore tenue par la rébellion dans l'Etat du Jonglei, après avoir repris vendredi la ville pétrolière de Bentiu, dans l'Etat d'Unité.

"Nous tenons toujours nos positions, mais les forces gouvernementales nous bombardent", a déclaré à l'AFP le porte-parole des rebelles, le général Lul Ruai Koang.

Le Soudan du Sud a fait sécession en 2011 du Soudan, après un accord de paix signé en 2005 ayant mis fin à des décennies d'une guerre civile dévastatrice.

it/hkb/cbo/cco

PLUS:hp