NOUVELLES
12/01/2014 06:07 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Le redoux fait gonfler les rivières du Québec

Le redoux continue de causer des problèmes au Québec, le niveau de certaines rivières ayant grimpé dangereusement au cours du week-end. Hydro Météo a placé plus d'une dizaine de cours d'eau sous surveillance.

Des veilles de débâcle sont en vigueur pour 13 cours d'eau au sud du Saint-Laurent dans le Centre-du-Québec, dans la Vallée-du-Richelieu et en Estrie : les rivières Yamaska, Noire, Bullstrode, Saint-François, Yamaska Sud-Est, Nicolet, Bourbon, aux Brochets, de la Roche, des Hurons, Coaticook, Eaton et au Saumon.

La rivière Eaton, à Cookshire-Eaton, en Estrie, a débordé.  Deux agriculteurs ont vu leur terrain inondé la nuit dernière.  « Ç'a monté vite, en 15 ou 20 minutes, l'étable était pleine », a raconté le producteur laitier Marcel Roy, qui n'a pas pu sortir ses bêtes à temps. Des veaux auraient notamment péri. 

Le centre-ville de Coaticook a également été inondé, samedi. Trois immeubles où habitent cinq personnes ont dû être évacués.

De nombreuses pannes ont également été signalées en Estrie, l'une des régions les plus durement touchées par le verglas au cours des derniers jours. Environ 3000 foyers ont été privés de courant dimanche matin dans le secteur du Memphrémagog.

Le temps doux a également causé des problèmes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le village sur glace de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix a été inondé et les conditions routières ont causé quelques accidents, dimanche.

La situation s'améliore cependant sur les rives du Saint-Laurent. La veille d'inondation émise pour la rivière des Prairies pourrait être levée en soirée, alors que celle pour la rivière des Mille Îles, à Laval, a déjà été levée.

À l'aéroport Montréal-Trudeau, les conditions reviennent graduellement à la normale. De nombreux vols demeurent retardés - certains ont même été annulés -, mais l'administration assure que la reprise se poursuivra.

Du côté de l'Atlantique, le vent et les fortes pluies ont causé des interruptions de courant. Au Nouveau-Brunswick, plusieurs routes ont été fermées, en raison d'inondations.

PLUS:rc