NOUVELLES
12/01/2014 10:34 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Le président centrafricain par intérim appelle les 100.000 déplacés de l'aéroport de Bangui à rentrer chez eux

Le président par intérim centrafricain, Alexandre-Ferdinand Nguendet, a appelé dimanche les 100.000 personnes déplacées entassées aux abords de l'aéroport de Bangui à rentrer chez eux, a constaté une journaliste de l'AFP.

Juché sur un camion et s'adressant à la foule en langue nationale sango qui l'acclamait, M. Nguendet a assuré qu'"à partir d'aujourd'hui, il n'y aura plus d'armes dans les quartiers", après avoir été chargé par la Cour constitutionnelle d'organiser l'élection d'un nouveau président de transition dans un délai maximal de 15 jours pendant lequel il assure l'intérim de la fonction.

cf-mc/de

PLUS:hp