NOUVELLES
12/01/2014 09:50 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

L'Allemagne veut davantage faciliter la vie de famille dans l'armée

La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, a annoncé dimanche qu'elle voulait rendre le métier de soldat plus compatible avec une vie de famille, en améliorant par exemple le système de gardes d'enfant ou en développant le travail à temps partiel.

"Mon objectif est de faire de la Bundeswehr (l'armée allemande, ndlr) l'un des employeurs les plus attractifs d'Allemagne", a indiqué la nouvelle ministre dans un entretien au journal Bild. "La question la plus importante dans ce domaine est la compatibilité entre le travail et la famille", a ajouté Mme von der Leyen, elle-même mère de sept enfants.

"Nos soldats et soldates aiment leur travail mais ils souhaitent aussi que leur couple tienne et qu'ils puissent mener une vie de famille heureuse", a encore souligné la ministre conservatrice, première femme à occuper ce poste en Allemagne.

Ursula von der Leyen a estimé qu'un système de garde d'enfants "flexible" devait être mis en place dans l'armée où les soldats et soldates travaillent souvent le week-end, la nuit ou de très bonne heure. "Nous avons nos propres crèches dans les casernes (...) mais nous devrions davantage travailler avec des 'nounous' pour la prise en charge des enfants" hors des périodes d'ouverture de ces crèches, selon elle.

Elle a également insisté sur le fait que ceux et celles qui choisissent de travailler trois ou quatre jours seulement par semaine pour consacrer du temps à leurs enfants doivent avoir des perspectives de carrière.

"Je pense aussi à des comptes épargne temps où sont comptabilisées les heures supplémentaires qui peuvent ensuite être prises en congés pour s'occuper de jeunes enfants ou de parents âgés", a-t-elle expliqué.

"Une carrière dans l'armée ne doit pas signifier: être toujours de service et déménager à intervalle régulier", a martelé Ursula von der Leyen, considérée comme une proche de la chancelière.

Ces déclarations interviennent alors que la ministre social-démocrate de la Famille, Manuela Scheswig, a proposé que le temps de travail des parents de jeunes enfants soit réduit à 32 heures par semaine, afin de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale.

yap/abk

PLUS:hp