NOUVELLES
12/01/2014 10:26 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

La violence fait 13 morts dans la capitale centrafricaine, selon la Croix-Rouge

BANGUI, République centrafricaine - Au moins 13 personnes ont été tuées à Bangui, en République centrafricaine, lors d'une deuxième nuit consécutive de violence depuis la démission de l'ex-chef rebelle devenu président, Michel Djotodia, a annoncé, dimanche, la branche locale de la Croix-Rouge.

Selon le président de la Croix-Rouge centrafricaine, Antoine Mbao-Bogo, la plupart des victimes ont été ciblées et abattues dans le cadre d'incidents isolés. Il a prévenu que le bilan risquait de s'alourdir.

Les rues étaient désertes, dimanche, dans de nombreux quartiers de la capitale, les résidants terrifiés ayant décidé de rester tapis chez eux par crainte d'une nouvelle flambée de violence.

M. Djotodia s'est emparé du pouvoir en mars avec l'appui de la coalition Séléka, dont la majorité des membres sont musulmans.

Vendredi, son premier ministre et lui ont accepté de démissionner lors d'un sommet régional au Tchad, cédant à la pression de leurs voisins au sujet de leur incapacité à mettre fin aux combats opposant musulmans et chrétiens.

L'ancien leader rebelle s'est exilé au Bénin samedi.

PLUS:pc