NOUVELLES
12/01/2014 01:14 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Grèce : trois nouveaux députés d'Aube Dorée sous les verrous ce week-end

Trois nouveaux députés du parti d'extrême droite grec Aube Dorée ont été placés en détention provisoire ce week-end, un troisième ayant rejoint dimanche deux autres placés derrière les barreaux samedi, a annoncé le tribunal.

Les trois hommes sont poursuivis pour "direction d'une organisation criminelle". Six députés sur 18 du parti, dont le chef Nikos Michaloliakos, sont donc désormais incarcérés et trois autres sont mis en examen aussi et laissés en liberté.

Stathis Boukouras, qui était arrivé au tribunal avec une valise, a rejoint dimanche Giorgos Germenis et Panyiotis Iliopoulos.

Les trois hommes ont affirmé aux juges d'instruction qu'Aube Dorée n'était pas une organisation criminelle, et se sont estimés victimes de "persécution politique".

L'avocat de M. Boukouras a vivement critiqué dimanche soir la décision visant son client. Selon Me Alexis Kougias, "le politique et le judiciaire sont étroitement mêlés" dans cette affaire, et "la Grèce se dirige tout droit vers une crise démocratique".

La tension était forte dimanche devant le palais de Justice. Les journalistes ont demandé au porte-parole d'Aube Dorée Ilias Kasidiaris de dénoncer publiquement la manière dont plusieurs militants du parti ont lancé sur eux des bouteilles d'eau et proféré des menaces, samedi à l'énoncé de la mise en détention provisoire de MM. Germenis et Iliopoulos. M. Kasidiaris ayant refusé, les journalistes n'ont pas voulu dimanche rapporter ses propos du jour, selon l'agence semi-officielle ANA.

Aube Dorée a d'ores et déjà annoncé vendredi qu'elle avait l'intention de contester devant la Cour européenne des droits de l'homme la mise en examen de ses députés. Le dirigeant d'extrême droite britannique Nick Griffin, patron du BNP et récemment déclaré en faillite, était présent à cette conférence de presse.

Ces arrestations et mises en examen font suite à l'assassinat en septembre de Pavlos Fyssas, un musicien membre de la mouvance d'extrême gauche, tué avec un couteau par un militant d'Aube Dorée.

Toutes ces affaires n'empêchent pas Aube Dorée d'être bien installée en troisième position dans les intentions de vote en Grèce, derrière le parti de la gauche radicale Syriza et le parti Nouvelle Démocratie (droite) du Premier ministre Antonis Samaras.

str/od/sym

PLUS:hp