NOUVELLES
12/01/2014 04:42 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Egypte: trois années mouvementées depuis la révolte de 2011

L'Egypte a connu trois années très mouvementées depuis la révolte de 2011 qui a renversé le président Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 30 ans:

+2011:

- 25 jan: début de 18 jours de manifestations massives contre Moubarak (au moins 850 morts)

- 11 fév: Moubarak remet ses pouvoirs à l'armée, qui suspend la Constitution et dissout le Parlement, promettant une "transition pacifique" vers "un pouvoir civil élu".

- 19 mars: un référendum approuve une révision partielle de la Constitution, validant le plan de transition de l'armée.

- 24 nov: une semaine de heurts entre forces de l'ordre et manifestants hostiles au pouvoir militaire (42 morts en cinq jours). L'armée rejette l'idée d'un départ immédiat du pouvoir.

- 28 nov: début des élections législatives largement remportées en janvier 2012 par les islamistes, notamment les Frères musulmans.

+2012:

- 1er fév: 74 morts à Port-Saïd (nord-est) après un match de football.

- 31 mai: l'armée, toujours au pouvoir, lève l'état d'urgence en vigueur depuis trente ans.

- 14 juin: la justice invalide l'Assemblée nationale. Le 17, l'armée s'arroge le pouvoir législatif et budgétaire.

- 24 juin: Mohamed Morsi, candidat des Frères musulmans, remporte la présidentielle et devient le premier islamiste à la tête du pays, premier président civil et premier chef de l'Etat démocratiquement élu.

- 12 août: Morsi récupère le pouvoir législatif.

- 22 nov: Morsi renforce ses pouvoirs par un décret contesté, qu'il annule le 8 décembre.

- 22 déc: un référendum approuve une nouvelle Constitution défendue par les islamistes dans un contexte de manifestations rivales sanglantes.

+2013:

- 24 jan: début d'une semaine de heurts sanglants entre manifestants hostiles à Morsi et policiers, près de 60 morts.

- 29 jan: l'armée met en garde, via le général Abdel Fattah al-Sissi, ministre de la Défense, contre "la poursuite du conflit entre les forces politiques".

- 2 juin: la justice invalide le Sénat et la commission qui a rédigé la Constitution.

- 30 juin: des millions de manifestants réclament le départ immédiat de Morsi, l'accusant notamment de vouloir islamiser la société à marche forcée.

- 3 juil: l'armée destitue et arrête Morsi, qui dénonce un coup d'Etat. Le général Sissi annonce qu'Adly Mansour, président du Conseil constitutionnel, est nommé chef de l'Etat par intérim. Suspension de la Constitution, violente répression des manifestations pro-Morsi.

- 14 août: plus de 700 manifestants islamistes pro-Morsi sont tués au Caire par les policiers et les militaires qui dispersent violemment deux rassemblements pro-Morsi dans la capitale (627 morts officiellement sur la seule place Rabaa al-Adawiya). L'état d'urgence est rétabli pour trois mois. Plus d'un millier de personnes sont tuées en quelques jours dans tout le pays -- en quasi-totalité des manifestants pro-Morsi--. Des milliers de Frères musulmans, dont presque tous leurs dirigeants, seront arrêtés à partir du 14 août.

- 22 août: Moubarak sort de prison après 28 mois de détention, mais est maintenu en résidence surveillée dans un hôpital militaire du Caire.

- 5 sept: attentat manqué au Caire contre le ministre de l'Intérieur Mohammed Ibrahim, revendiqué plus tard par un groupe jihadiste du Sinaï lié à Al-Qaïda, Ansar Beit al-Maqdess. Les attentats visant les forces de l'ordre se multiplient, notamment dans le Sinaï.

- 23 sept: interdiction des activités des Frères musulmans, qui seront déclarés "organisation terroriste" trois mois après.

- 6 oct: 57 morts en marge de manifestations islamistes au 40e anniversaire de la guerre israélo-arabe de 1973.

- 9 oct: le général Sissi, véritable homme-fort de l'Egypte et toujours ministre de la Défense, affirme dans une interview ne pas exclure pas de se présenter à la présidentielle.

- 24 nov: loi restreignant le droit de manifester, dénoncée par l'ONU et les Etats-Unis. Les manifestations de mouvements laïcs fers de lance de la révolte de 2011 sont réprimées et leurs leaders arrêtés à leur tour.

- 14 déc: annonce d'un référendum les 14-15 janvier 2014 (BIEN 2014) sur un projet de nouvelle Constitution qui renforce quelque peu les pouvoirs de l'armée. Les Frères musulmans appellent à boycotter le scrutin.

- 24 déc: 15 morts dans un attentat suicide visant la police à Mansoura (nord) revendiqué par Ansar Beit al-Maqdess.

+2014

- 3 jan: au moins 17 morts dans des heurts entre la police et des manifestants pro-Morsi.

- 8 jan: nouvel ajournement d'un procès de Morsi, qui risque la peine de mort.

doc/lch/gir/cbo/faa

PLUS:hp