NOUVELLES
11/01/2014 04:42 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

O.J. Simpson a jusqu'en avril pour déposer une nouvelle demande d'appel

LAS VEGAS, États-Unis - Les avocats d'O.J. Simpson auront jusqu'à la mi-avril pour déposer leur demande d'appel auprès de la Cour suprême du Nevada dans le but d'obtenir, pour leur client, un nouveau procès dans le dossier de vol à main armée à Las Vegas, a annoncé cette semaine Me Patricia Palm, l'une des avocates de l'accusé.

Un ordre lancé le 20 décembre par la Haute cour de cet État accorde un délai de 120 jours pour le dépôt de l'affirmation de Simpson selon laquelle sa médiatisation découlant de son acquittement en 1995 en lien avec le procès pour meurtre de son ex-femme et de son ami l'aurait empêché d'avoir droit à un procès juste et équitable à Las Vegas. L'homme soutient par ailleurs que son avocat d'alors avait mal fait son travail.

Cet ordre annule une date limite de lundi pour ce qui aurait été une révision rapide de l'affaire.

Si la Cour suprême de l'État a accepté une demande d'appel d'une trentaine de pages, impossible de savoir si les juges iront jusqu'à tenir des audiences.

Simpson, âgé de 66 ans, a déjà perdu un premier appel devant la Cour suprême, la seule cour d'appel du Nevada.

Il en est actuellement à la cinquième année d'une peine de prison allant de neuf à 33 ans après qu'un jury l'eut reconnu coupable de kidnapping, vol à main armée et d'autres accusations liées à la direction d'un groupe d'hommes armés lors d'une confrontation en septembre 2007 avec deux vendeurs de souvenirs sportifs dans le casino d'un hôtel de Las Vegas.

L'un des co-accusés qui a subi son procès et été condamné en compagnie de Simpson, ainsi que quatre anciens co-accusés ayant plaidé coupable à des accusations avant le procès et ayant témoigné contre Simpson ont purgé des peines de prison et sont désormais libres. L'ex-sportif, quant à lui, ne pourra pas demander de libération conditionnelle avant d'avoir 70 ans.

La juge Linda Marie Bell a tenu cinq jours d'audiences, en mai dernier, avant d'affirmer, le 26 novembre, que l'avocat lors du procès de Simpson, Yale Galanter, avait commis des erreurs lors de la procédure en 2008 et lors de la première demande d'appel.

La magistrate a cependant déclaré que les preuves démontrant que Simpson avait organisé le crime étaient incontestables, et a ajouté que les actuels avocats de l'ex-vedette n'avaient pas été en mesure de démontrer de quelle façon les actions de Me Galanter avaient modifié le verdict dans cette affaire.

PLUS:pc