NOUVELLES
11/01/2014 01:32 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

L'ex-président de la République centrafricaine Michel Djotodia s'exile au Bénin

COTONOU, Bénin - L'ancien leader rebelle devenu président de la République centrafricaine, Michel Djotodia, s'est exilé au Bénin, samedi, alors que des incidents violents survenus au cours de la nuit ont fait au moins quatre morts à Bangui.

M. Djotodia avait renversé le président François Bozizé, qui occupait ce poste depuis une décennie, et s'était emparé du pouvoir en mars 2013 avec l'aide de milliers de combattants armés.

Vendredi, il a accepté de démissionner en compagnie de son premier ministre lors d'un sommet régional au Tchad, cédant ainsi à la pression exercée par la communauté internationale.

Plus de 1000 personnes ont perdu la vie en décembre dans le bain de sang provoqué par des affrontements à caractère religieux, qui ont aussi forcé près d'un million de Centrafricains à fuir leur domicile.

Les hommes de Michel Djotodia sont pour la plupart musulmans et leurs attaques contre la population majoritairement catholique durant le règne de leur chef ont poussé des milices chrétiennes à s'en prendre à des mosquées et à des civils musulmans accusés de soutenir le leader rebelle et sa coalition connue sous le nom de Séléka.

Les chefs religieux ont lancé un appel au calme, mais les hostilités se poursuivent en dépit de la présence de 1600 soldats français et de plusieurs milliers de soldats de maintien de la paix africains dépêchés dans le pays afin de le stabiliser.

M. Djotodia est arrivé au Bénin samedi après-midi à bord d'un avion prêté par le président du Tchad. Cette minuscule nation de l'Afrique occidentale est le pays d'origine de sa femme. Il a été accueilli par le ministre béninois des Affaires étrangères.

PLUS:pc