NOUVELLES
11/01/2014 05:18 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Les Panthers veulent oublier des mauvais souvenirs avec un gain face aux 49ers

CHARLOTTE, États-Unis - Le secondeur des Panthers Thomas Davis dit qu'il ne va jamais oublier la mauvaise sensation ressentie après le dernier match éliminatoire présenté en Caroline en 2008.

Le score final: Cardinals de l'Arizona 33, Panthers 13.

Cependant, Davis sait que les Panthers doivent démontrer qu'ils ont appris la leçon afin d'éviter que l'histoire ne se répète dimanche, quand ils accueilleront les 49ers de San Francisco lors d'un match éliminatoire de l'Association nationale.

«Il ne faut pas se présenter et jouer comme nous l'avions fait», a dit Davis, un des 10 joueurs qui étaient là en 2008 et qui sont toujours avec l'équipe.

Les Panthers se retrouvent dans une situation semblable à celle d'il y a cinq ans, quand des partisans gonflés à bloc avaient quitté en état de choc après avoir vu le quart Jake Delhomme commettre six revirements dans une des défaites les plus décevantes de l'histoire de l'équipe.

Comme en 2008, les Panthers ont compilé un dossier de 12-4, ont remporté le titre de leur section et sont les deuxièmes têtes de série dans la Nationale.

«Ce qu'on a retenu, c'est que vous devez être prêts pour les éliminatoires», a mentionné que le vétéran bloqueur des Panthers et un des capitaines de l'équipe Jordan Gross.

La défaite est devenue un éléphant dans la pièce pour les partisans des Panthers.

Oui, il y a un «buzz» autour de l'équipe et le maire de Charlotte a même incité les partisans à porter les couleurs des Panthers vendredi dernier. Cependant, on peut ressentir aussi que les partisans craignent de quitter le stade encore une fois avec le coeur brisé.

Les Panthers étaient largement favoris en 2008 et s'ils avaient battu les Cardinals, ils auraient été les hôtes de la finale de la Nationale.

«Les astres semblaient s'aligner parfaitement pour nous et puis "Boum", a raconté le bloqueur Travelle Wharton. Quand on y repense, on se dit qu'on a échappé une belle occasion. Nous devons retenir que des occasions pareilles ne se présentent pas souvent. Vous n'avez qu'à regarder ce qu'y s'est passé ici après pour le comprendre.»

Ce fut un désastre.

Les Panthers sont passés de prétendants au Super Bowl aux bas-fonds de la NFL dans le temps de le dire.

Ils ont amorcé les quatre saisons suivantes en compilant des fiches de 1-3, 1-12, 1-5 et 1-6 et n'ont jamais été dans la course lors du dernier droit de la saison. Les Panthers ont libéré Delhomme un an après lui avoir consenti une prolongation de contrat d'une valeur de 42 millions $ US et ils ont permis à l'entraîneur John Fox de quitter après avoir connu une saison de 2-14 en 2011.

Les Panthers ont amorcé la saison 2013 en gagnant un seul de leurs quatre premiers matchs, mais ils ont toutefois remporté 11 des 12 matchs suivants pour ainsi accéder aux éliminatoires pour une première fois depuis 2008.

«Cette année-là, les gens s'attendaient à ce que nous soyons bons et ce fut le cas, a dit Gross en parlant de 2008. Mais nous avions perdu et pas d'une belle façon. Ce n'était même pas serré. Ç'a été décevant pour tout le monde au sein de l'équipe.»

Les 49ers (13-4) adoreraient gâcher le retour des Panthers en éliminatoires.

Les Panthers ont battu les 49ers 10-9 plus tôt cette saison au Candlestick Park, limitant Colin Kaepernick à 91 verges de gains par la passe et 16 verges de gains au sol.

«On leur en doit une», a déclaré Kaepernick plus tôt cette semaine.

Pour sa part, Davis croit que les Panthers en doivent une à eux-mêmes et ils sont prêts à tout donner sur le terrain.

«Vous n'oubliez jamais cette sensation, a-t-il dit en parlant de 2008. Nous allons vouloir tout faire pour ne pas ressentir la même chose une autre fois. Mais nous affrontons une équipe différente et nous savons que nous allons avoir beaucoup de travail à faire pour relever le défi.»

PLUS:pc