NOUVELLES
11/01/2014 01:44 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

La meilleure équipe depuis 2005?

Parler d'un défi, samedi soir, pour le Canadien, relève de l'euphémisme. Pour citer Gilles Payer, on peut plutôt parler d'un double défi.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Les puissants Blackhawks de Chicago (29-8-9) débarquent à Montréal pour y affronter le Canadien (25-15-5), une commande qui s'annonce lourde pour les hommes de Michel Therrien.

Les champions en titre de la Coupe Stanley viennent à égalité au 2e rang dans la Ligue nationale avec 67 points. Mais là où leur fiche devient impressionnante, c'est lorsqu'on y ajoute les chiffres de la saison 2013 écourtée.

Depuis janvier 2013, en saison, les Blackhawks affichent un dossier de 65-15-14, pour 144 points en 94 matchs. Sur 82 matchs, cette fiche équivaut à une collecte de 125,6 points. Or, depuis l'instauration des tirs de barrage, à l'issue du lock-out de 2004-2005, aucune équipe n'a connu une telle campagne. Les Red Wings de Détroit de 2005-2006 y sont passés le plus près, avec 124 points. Et contrairement aux Hawks, ils n'ont pas conclu leur saison avec une Coupe Stanley.

Dans le vestiaire, on trouve tout de même qu'il y a encore place à l'amélioration.

« On est très disciplinés pour faire ce qui nous a donné beaucoup de succès, a expliqué le capitaine de l'équipe Jonathan Toews, après l'entraînement matinal. Mais certains matchs, ça n'ira pas à notre façon et ça ne sera pas parfait. Dernièrement, on a parfois mal joué, on n'a pas eu l'effort voulu. On veut changer ça. Mais on a du caractère, de la maturité et on comprend ce que ça prend pour continuer ».

Machine offensive

Parmi les explications des succès des Chicagolais, il y a cette formidable production offensive de 165 buts, bonne pour une moyenne de 3,59 par match, la plus élevée de la LNH. Sur 82 matchs, on parle ici d'une récolte de 294 buts. Or, il n'y a eu que 3 saisons de 300 buts dans la LNH depuis 2005 : les Sénateurs et les Red Wings en 2005-2006, et les Capitals en 2009-2010.

Quelle est la clé du succès?

« On n'est pas plus consciencieux de notre jeu offensif que défensif, a estimé Toews, dans un excellent français. Il y a des choses qu'on veut améliorer comme notre désavantage numérique, notre jeu en zone défensive. Si on se concentre là-dessus, si on joue en équipe, les buts seront toujours là, surtout quand tu as des joueurs comme Marian Hossa, Patrick Sharp, Patrick Kane, et nos défenseurs. Et on a des gars qui peuvent marquer quand nos gros marqueurs ne comptent pas. »

Pour donner une idée de grandeur, le meilleur marqueur du Canadien, P. K. Subban (33 points), serait 6e chez les Hawks, tout juste devant Brandon Saad et Brent Seabrook (31). L'équipe de Joel Quenneville regroupe également 5 marqueurs de 15 buts ou plus, contre un seul pour le Tricolore.

Rare visite

Les Blackhawks s'amènent à Montréal pour la première fois depuis le 5 avril 2011. Leur dernière victoire au Québec remonte toutefois au 3 décembre 2001, un gain de 3-2 signé Jocelyn Thibault.

Les Hawks confieront une fois de plus leur filet à un Québécois, Corey Crawford, en l'occurrence.

PLUS:rc