NOUVELLES
11/01/2014 01:38 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Khartoum dit avoir désarmé 54 combattants du Soudan du Sud

L'armée soudanaise a annoncé samedi avoir désarmé 54 combattants du Soudan du Sud appartenant à la tribu Nuer qui avaient traversé la frontière, le premier incident de ce type depuis le début du conflit armé dans le pays voisin.

Depuis le 15 décembre, des combats opposent des soldats fidèles au président Salva Kiir, issu de la tribu Dinka, à des troupes dissidentes alliées à des milices ethniques dirigées par l'ex-vice président Reik Machar, membre de la tribu Nuer.

"Le 9 janvier, un bataillon Nuer a traversé la frontière dans le secteur de Heglig", a expliqué dans un communiqué le porte-parole de l'armée soudanaise, Sawarmi Khaled Saad. "Nous avons désarmé 54 hommes et les avons traités comme des réfugiés".

Les autres membres du groupe, qui refusaient de déposer les armes, ont été "expulsés" vers le Soudan du Sud, a ajouté M. Saad.

Heglig est située dans la région soudanaise du Kordofan-Sud, frontalière de l'Etat sud-soudanais d'Unité, riche en pétrole. Les deux Soudans se disputent cette zone et la frontière n'est pas démarquée.

Vendredi, les rebelles sud-soudanais ont perdu le contrôle de Bentiu, chef-lieu de l'Etat d'Unité.

Environ 400.000 personnes ont fui leurs foyers à travers le Soudan du Sud en raison des combats qui ont fait "beaucoup plus" qu'un millier de morts, selon l'ONU. Parmi les personnes déplacées, 50.000 sont parties dans des pays voisins.

Seulement 168 "citoyens frères du Soudan du Sud", principalement des femmes et des enfants, ont trouvé refuge au Soudan, a affirmé le Commissaire chargé de l'aide humanitaire dans le pays, cité par les médias officiels.

Mais une source au Haut-Commissariat des réfugiés de l'ONU avait indiqué auparavant que des centaines de personnes avaient rejoint le Soudan.

Le Soudan du Sud a fait sécession en 2011, après un accord de paix signé en 2005 ayant mis fin à des décennies d'une guerre civile dévastatrice.

str-it/cco/fcc

PLUS:hp