NOUVELLES
11/01/2014 04:31 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

CHAN-2014 - Les favoris Nigérians chutent d'entrée

Le Nigeria, annoncé comme l'un des favoris du CHAN-2014, a chuté d'entrée face à un opportuniste Mali lors de la première journée du tournoi, laissant la première place du groupe A à l'Afrique du Sud, le pays hôte qui n'a fait qu'une bouchée du Mozambique (3-1).

Vainqueur l'an dernier de la CAN, le Nigeria rêve à haute voix de rééditer l'exploit dans le Championnat d'Afrique des Nations, réservé aux joueurs évoluant dans leur pays d'origine.

Mais les "Super Eagles" sont entrés dans le tournoi de la pire des façons, débordés et parfois surclassés par les "Aigles" Maliens. La défense, fébrile, a multiplié les erreurs et approximations, offrant des l'entame plusieurs occasions de but aux attaquants adverses.

Sur l'un de ces cafouillages, Abdoulaye Sissoko bien lancé dans la surface trompait le gardien Nigérian Agbim d'un tir croisé pour ouvrir le score (18). Un avantage mérité, d'autant que les Maliens continuaient à se montrer la seule équipe dangereuse sur le terrain après ce but.

Logiquement, le Mali doublait la mise à la 50e minute par Adama Traore, d'un tir croisé qui passait entre les jambes du gardien.

Le but de Salami (54) pour le Nigeria ne cachait pas la réalité: le Mali, dominateur durant 90 minutes, méritait cent fois cette victoire inaugurale.

Dans le match d'ouverture disputé plus tôt dans l'après-midi, l'Afrique du Sud, pays organisateur, a triomphé logiquement (3-1) d'une faible équipe du Mozambique, grâce notamment à deux buts de l'attaquant Bernard Parker.

Dominateur dès le coup d'envoi, les Bafana Bafana ont été surpris à la 11e minute, lors de la première attaque sérieuse du Mozambique. Diogo, de 20 mètres, adressait un tir détourné par un défenseur, prenant le gardien sud-africain Khune à contre-pied pour ouvrir le score.

Les Bafana Bafana devenaient alors les maîtres du ballon, avec plusieurs occasions en quelques minutes. C'est à la 30e minute que l'arbitre sifflait un pénalty pour une faute peu évidente d'Almiro Lobo sur Vilakazi. Bernard Parker égalisait.

Quasiment à l'heure de jeu (58e), Kekana envoyait un boulet magistral de 30 mètres pour donner enfin l'avantage aux locaux.

A la 80e minute, Parker enfonçait le clou en marquant son deuxième but de la soirée, propulsant son équipe en tête du groupe A.

cpb/jgu

PLUS:hp