NOUVELLES
11/01/2014 10:03 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Le CH bat les Blackhawks en prolongation

PC

MONTRÉAL - L'entraîneur des gardiens Stéphane Waite devait être drôlement fier de la tenue de son protégé, Carey Price, mais aussi de son ex-élève, Corey Crawford, qui se sont livrés un duel de titans samedi soir au Centre Bell.

C'est finalement Price qui a eu le meilleur, puisque Andrei Markov a inscrit les deux filets du Tricolore, dont celui de la victoire à 1:28 de la prolongation, et les Blackhawks de Chicago se sont inclinés 2-1.

«On a joué tout un match, a dit l'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien. C'était une belle victoire d'équipe. Sûrement un de nos meilleurs matchs de la saison, contre l'une des meilleures équipes de la ligue. Être en mesure de limiter les Blackhawks à 20 lancers au filet et un but, en plus des gros arrêts de Carey Price, c'était, dans l'ensemble, une belle victoire d'équipe.

«Je suis très fier de mon équipe, très fier de mes joueurs.»

Les champions en titre de la Coupe Stanley devront donc attendre avant de savourer une autre victoire à Montréal, eux qui ne l'ont pas fait depuis le 3 décembre 2001.

Markov a joué les héros pour le Canadien (26-15-5), qui compile désormais une fiche de 10-8-1 contre les formations de l'Association de l'Ouest. Sur le filet décisif, Markov a trompé la vigilance de Crawford d'un tir des poignets précis dans la lucarne au-dessus de son gant.

«Honnêtement, je me suis fermé les yeux et j'ai juste tiré, a déclaré Markov à propos du filet victorieux. Mais on a joué un très bon match. Tout le monde savait avant la rencontre que ç'en était une importante pour eux (Marc Bergevin et Waite). Ça représentait tout un défi, et on l'a relevé.»

Marian Hossa a riposté pour les Hawks (29-8-10), qui n'ont qu'une seule défaite en temps réglementaire à leurs 12 derniers matchs (6-1-5).

Crawford a réalisé quelques arrêts spectaculaires, notamment aux dépens de Lars Eller en deuxième période, et a terminé la rencontre en ayant repoussé 36 tirs. Pour sa part, Price a été dominant devant sa cage et a effectué 19 arrêts.

«(Stéphane) voulait me simplifier les choses contre les Hawks, a confié Price, qui a admis qu'on avait placé un montant d'argent — qu'il n'a pas divulgué — sur le tableau dans le vestiaire. Il m'a simplement dit que je ne devais pas trop réfléchir sur la patinoire, mais plutôt réagir. Les gars ont bien joué dans notre territoire et nous avons maintenu la pression dans le leur. C'était important de rebondir après la défaite à Philadephie.»

Des huées, jusqu'au but de Markov

Les Blackhawks ont dominé la première moitié du premier tiers en appliquant beaucoup de pression et en préconisant un échec-avant très agressif sur les défenseurs du CH, mais les deux équipes ont retraité au vestiaire après 20 minutes dans l'impasse, 0-0.

À la mi-match, les Hawks n'avaient que huit tirs au but, contre 17 pour les locaux. Mais c'est surtout la mauvaise exécution du Canadien qui a retenu l'attention, particulièrement en avantage numérique. La Sainte-Flanelle, qui a été blanchie à ses 14 dernières supériorités numériques, a effectué de nombreuses passes imprécises qui ont finalement eu raison de la patience de certains partisans, qui les ont hués brièvement.

Les spectateurs ont retrouvé le sourire quand Markov a ouvert la marque avec son quatrième filet de la saison, à 12:54 de la période médiane. Le défenseur russe a accepté une passe de son compatriote Alexei Emelin avant de décocher un tir qui a battu Crawford du côté du bloqueur. Le gardien québécois avait la vue obstruée par George Parros, qui agissait comme écran sur la séquence. Michaël Bournival, qui n'avait pas obtenu de point à ses 18 derniers matchs, a récolté l'autre mention d'assistance.

Arrêt miraculeux de Crawford

Puis, tandis que les Hawks étaient en supériorité numérique, Crawford s'est retrouvé au centre d'une séquence assez inhabituelle. Après avoir perdu son bâton, il a gardé son équipe dans le match en effectuant un arrêt époustouflant avec la lame de son patin gauche, alors qu'il était étendu de tout son long, aux dépens d'Eller. Le gardien des Hawks venait de frustrer, quelques secondes plus tôt, Brandon Prust en échappée.

«'Prusty' n'aurait pas pu me faire une plus belle passe, mais j'ai juste essayé de lancer la rondelle le plus rapidement possible pendant que Crawford était allongé sur la patinoire, a expliqué Eller. Je n'ai pas fait un bon contact avec la rondelle et il a fait tout un arrêt. Mais j'aurais dû marquer.»

Il ne fallait toutefois pas compter les Hawks pour battus. Michal Handzus a d'abord crû avoir créé l'égalité dès les premiers instants du troisième vingt, mais l'arbitre en chef Wes McCauley a refusé le but. L'attaquant des Hawks, qui avait les deux pieds dans le demi-cercle du Tricolore, est entré en contact avec Price au moment où la rondelle pénétrait dans le filet.

Hossa a vengé son coéquipier en enfilant son 16e de la saison à 9:22, lorsqu'il a complété une belle pièce de jeu orchestrée par le capitaine des Blackhawks Jonathan Toews et son adjoint Patrick Sharp. C'était alors l'égalité 1-1. Les deux équipes se sont alors dirigées vers la prolongation.

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos