Huffpost Canada Quebec qc

Une adolescente de la Colombie-Britannique coupable de textopornographie

Publication: Mis à jour:
SEXTING
Getty

VICTORIA - Une adolescente de la Colombie-Britannique qui avait envoyé par message texte des photos érotiques de l'ancienne copine de son petit ami a été reconnue coupable, vendredi, de pornographie juvénile et d'avoir proféré des menaces.

L'adolescente, qui vit dans la région de Victoria, a envoyé les photos et des milliers d'autres messages texte alors qu'elle était âgée de 16 ans. Elle a été mise en accusation l'an dernier.

Après sa condamnation, son avocat, Christopher Mackie, a déclaré qu'il reviendrait en cour plus tard ce mois-ci afin de fixer une date en vue de contester la constitutionnalité de la condamnation.

Lors du procès de l'adolescente, en septembre, Me Mackie avait fait valoir qu'il est inconstitutionnel d'accuser de pornographie juvénile des adolescents qui s'engagent dans des activités de textopornographie, puisque le fait d'envoyer des images érotiques sur des appareils mobiles est légal pour les adultes.

À l'extérieur de la cour, vendredi, Me Mackie a déclaré aux journalistes que sa cliente et la famille de celle-ci estimaient être victimes de la loi.

Le nom de l'adolescente ne peut être divulgué en vertu de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


» Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Ces "nus" que Facebook ne veut pas vous montrer
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Ne dites plus "sexto" mais "textopornographie"

Le mot «Sexto» deviendra «textopornographie» a tranché l ...

Le Wikipédia de l'argot ne déconne pas

Ooh, La La: The French Word for Sexting Is Textopornographie

France: It's not sexting, it's textopornographie