NOUVELLES
10/01/2014 12:36 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Situation "tendue mais sous contrôle" à Bangui, selon l'armée française

La situation dans la capitale centrafricaine était vendredi soir "tendue mais sous contrôle", selon une source militaire française qui a fait état de tirs sporadiques et de tentatives de pillage.

"Il y a eu un regain de tension cet après-midi. Nous nous sommes réarticulés auprès des sites sensibles et notre but est de contenir tout embrasement de la situation sécuritaire. Nous sommes en état d'alerte et d'attention maximale", a déclaré cette source à l'AFP.

Les tirs restent sporadiques, "mais quand on est directement pris à partie, on riposte", a-t-il précisé.

Après l'annonce de la démission du président Michel Djotodia, les militaires français se sont déployés autour du palais présidentiel et du camp militaire de Roux, forteresse du président démissionnaire, ainsi que près des sites où sont cantonnés les ex-rebelles de la Séléka.

Dans l'après-midi, des tirs ont été entendus près du point stratégique du Carrefour de la Réconcilation, où s'étaient déployés des soldats français, avaient constaté des journalistes de l'AFP.

Des tentatives de pillages ont également été constatées mais neutralisées, selon l'armée française.

cf/cl/jmc

PLUS:hp